Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
  • Accueil
  • Non classé
  • Les bibliothèques risquent-elles d’être instrumentalisées par la lutte anti-terroriste ?

Les bibliothèques risquent-elles d’être instrumentalisées par la lutte anti-terroriste ?

Publié le 24/01/2017 • Par Hélène Girard • dans :

380 X 253 student-ordi - UNE
CC0
Lutte contre le terrorisme... attention danger pour les bibliothèques ! Tel est, en substance, le message de l’Association des bibliothécaires de France (ABF), qui invite ses adhérents à protéger la vie privée de leurs usagers.

En cause : les données de consultation stockées sur les ordinateurs des bibliothèques et qui pourraient conduire à une mise sous surveillance des usagers. En effet, comme aux Etats-Unis, avec le Patriot Act, « une succession de lois sécuritaires a aussi été adoptée en France depuis la vague d’attentats qui a frappé notre pays, introduit des dispositions en faveur de la surveillance de masse, dénoncées par de nombreuses associations» , pointe l’ABF.

L’association  professionnelle souligne que « contrairement aux Etats-Unis, aucune disposition ne vise spécifiquement les bibliothèques ». Ce qui laisserait penser que « ce durcissement législatif avait épargné au final ces établissements et leurs usagers. »

Cependant, rappelle l’ABF, un homme a été condamné en septembre 2016 à deux ans de prison pour « consultations répétées de sites djihadistes » à la bibliothèque municipale de Marseille.

CC0

CC0

« Cette affaire montre bien comment les bibliothèques peuvent être impliquées dans la surveillance de leurs usagers »s’alarme l’ABF, qui, en conséquence, livre quelques clefs aux professionnels pour aborder ce sujet, avec

Ce texte élaboré par les professionnels affirme notamment « le droit d’accéder à un internet public ouvert et fiable », c’est-à-dire, précise l’association, « sans contrainte d’identification autre que ce que prévoit la loi et préconise la CNIL.».

« Ce qui constituait auparavant de bonnes pratiques devient aujourd’hui une ardente nécessité pour sauvegarder l’image et les missions-mêmes des bibliothèques, insiste l’ABF, qui martèle que les bibliothèques sont « des espaces de liberté pour s’informer. »

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Les bibliothèques risquent-elles d’être instrumentalisées par la lutte anti-terroriste ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement