Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club RH

PPCR

Ce que prévoit le décret de revalorisation indiciaire des catégories A

Publié le 25/01/2017 • Par Claire Boulland • dans : A la une emploi, Actu Emploi, France, Toute l'actu RH

8926728968_968aab3809_z
Flicker cc by Tekke
Le décret revalorisant la grille indiciaire pour les corps et cadres d'emplois de catégorie A et de l'encadrement supérieur a été présenté mercredi 25 janvier en Conseil des ministres. Il découle directement de l'application de l'accord "parcours professionnels, carrières et rémunérations".

Annick Girardin, la Ministre de la Fonction publique a présenté, ce mercredi 25 janvier 2017 en Conseil des ministres, le décret modifiant les textes relatifs aux indices de la fonction publique, et à la rémunération des personnels civils et militaires de l’Etat, des personnels des collectivités territoriales et des personnels des établissements publics d’hospitalisation.

En application du protocole « Parcours professionnels, carrières et rémunérations », la revalorisation indiciaire (+ 9 points d’indice majorés) au bénéfice des corps et cadres d’emplois de catégorie A et des corps et cadres d’emplois de l’encadrement supérieur intervient rétroactivement au 1er janvier 2017. Objectif : « garantir des carrières plus valorisantes. »

Concrètement, le décret modifie :

  • « le barème A de correspondance entre les indices bruts et les indices majorés, annexé au décret du 23 décembre 1982, afin de porter l’indice brut maximal de l’indice 1 015 (correspondant à l’indice majoré 821) à l’indice 1 022 (correspondant à l’indice 826) à compter du 1er janvier 2017, puis à l’indice 1 027 (correspondant à l’indice majoré 830) à compter du 1er janvier 2018 ;
  • le barème B de correspondance entre les indices majorés et les traitements annuels bruts soumis à retenue pour pension, annexé au décret du 24 octobre 1985, afin de porter l’indice maximum de rémunération de l’indice majoré 821 à l’indice majoré 826 à compter du 1er janvier 2017, puis à l’indice majoré 830 à compter du 1er janvier 2018.
  • les traitements et soldes annuels correspondant à chacun des groupes hors échelle », explique la notice du texte réglementaire.

Par ailleurs, pour rappel, la deuxième augmentation du point d’indice de 0,6% interviendra le 1er février 2017. La valeur annuelle brute du point au 1er février 2017 sera alors de 56,23 euros.

Consultez notre rubrique : Guide des primes de la fonction publique

Salaire des fonctionnaires : simulez, comparez, partagez !

Cet article est en relation avec les dossiers

1 Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club RH

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Ce que prévoit le décret de revalorisation indiciaire des catégories A

Votre e-mail ne sera pas publié

Singulier

30/01/2017 11h22

Singulier cet article où l’on parle de revalorisation des A+!

Depuis le début des années 1980 (eh oui c’était un autre siècle!) les différents gouvernements se sont attachés à revaloriser les carrières mais avec un pyramidage inverse: les bas salaires ont connu des augmentations en nombre de points que les plus élevés n’ont pas obtenu.
Par ailleurs, pour pallier à cette « anomalie », les emplois supérieurs (surtout au niveau de l’Etat) ont fait l’objet de nouvelles grilles indiciaires beaucoup plus valorisantes… grilles non transposées à la FTP pour la plupart.

Enfin, les cadres supérieurs des services de l’Etat ont vu leur régime indemnitaire évoluer de deux manières:
– une NBI pouvant culminer parfois à plus de 200 points de base,
– un régime indemnitaire qui atteint dans certains cas des sommes conséquentes (j’ai vu jusqu’à 70.000 € annuels).

Indiquer alors que les cadres de la FTP vont obtenir 9 points supplémentaires dans leurs grilles est alors d’un humour certain que certains ne vont pas apprécier!

Commenter
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X