En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X

Club RH

1

Commentaire

Réagir

PPCR

Ce que prévoit le décret de revalorisation indiciaire des catégories A

Publié le • Par • dans : A la une emploi, Actu Emploi, France, Toute l'actu RH • Club : Club RH

1

Commentaire

Réagir

© Flicker cc by Tekke

Le décret revalorisant la grille indiciaire pour les corps et cadres d'emplois de catégorie A et de l'encadrement supérieur a été présenté mercredi 25 janvier en Conseil des ministres. Il découle directement de l'application de l'accord "parcours professionnels, carrières et rémunérations".

 

Annick Girardin, la Ministre de la Fonction publique a présenté, ce mercredi 25 janvier 2017 en Conseil des ministres, le décret modifiant les textes relatifs aux indices de la fonction publique, et à la rémunération des personnels civils et militaires de l’Etat, des personnels des collectivités territoriales et des personnels des établissements publics d’hospitalisation.

En application du protocole « Parcours professionnels, carrières et rémunérations », la revalorisation indiciaire (+ 9 points d’indice majorés) au bénéfice des corps et cadres d’emplois de catégorie A et des corps et cadres d’emplois de l’encadrement supérieur intervient rétroactivement au 1er janvier 2017. Objectif : « garantir des carrières plus valorisantes. »

Concrètement, le décret modifie :

  • « le barème A de correspondance entre les indices bruts et les indices majorés, annexé au décret du 23 décembre 1982, afin de porter l’indice brut maximal de l’indice 1 015 (correspondant à l’indice majoré 821) à l’indice 1 022 (correspondant à l’indice 826) à compter du 1er janvier 2017, puis à l’indice 1 027 (correspondant à l’indice majoré 830) à compter du 1er janvier 2018 ;
  • le barème B de correspondance entre les indices majorés et les traitements annuels bruts soumis à retenue pour pension, annexé au décret du 24 octobre 1985, afin de porter l’indice maximum de rémunération de l’indice majoré 821 à l’indice majoré 826 à compter du 1er janvier 2017, puis à l’indice majoré 830 à compter du 1er janvier 2018.
  • les traitements et soldes annuels correspondant à chacun des groupes hors échelle », explique la notice du texte réglementaire.

Par ailleurs, pour rappel, la deuxième augmentation du point d’indice de 0,6% interviendra le 1er février 2017. La valeur annuelle brute du point au 1er février 2017 sera alors de 56,23 euros.

Consultez notre rubrique : Guide des primes de la fonction publique

Salaire des fonctionnaires : simulez, comparez, partagez !

Haut de page

1

Commentaire

Réagir
Publicité
Publicité

Télécharger
l'appli!

En savoir plus

Formations d’experts

Mots-clés

Thèmes abordés Fonction publique territorialeSalaire fonction publique

1 Commentaire

Ajouter un commentaire
  1. 1. Singulier 30/01/2017, 11h22

    Singulier cet article où l'on parle de revalorisation des A+!

    Depuis le début des années 1980 (eh oui c'était un autre siècle!) les différents gouvernements se sont attachés à revaloriser les carrières mais avec un pyramidage inverse: les bas salaires ont connu des augmentations en nombre de points que les plus élevés n'ont pas obtenu.
    Par ailleurs, pour pallier à cette "anomalie", les emplois supérieurs (surtout au niveau de l'Etat) ont fait l'objet de nouvelles grilles indiciaires beaucoup plus valorisantes... grilles non transposées à la FTP pour la plupart.

    Enfin, les cadres supérieurs des services de l'Etat ont vu leur régime indemnitaire évoluer de deux manières:
    - une NBI pouvant culminer parfois à plus de 200 points de base,
    - un régime indemnitaire qui atteint dans certains cas des sommes conséquentes (j'ai vu jusqu'à 70.000 € annuels).

    Indiquer alors que les cadres de la FTP vont obtenir 9 points supplémentaires dans leurs grilles est alors d'un humour certain que certains ne vont pas apprécier!

  1. Ajouter un commentaire

      Votre e-mail ne sera pas visible

    Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - 17, rue d'Uzès 75018 Paris cedex 02 ou en cliquant ici.

 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X