Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Lieux de culte

Gestion du patrimoine bâti religieux : le consensus catholique

Publié le 18/01/2017 • Par Nathalie Levray • dans : France

carte-culte-laicite
La Gazette
La disette budgétaire complique l'entretien des édifices religieux, estimés à environ 100 000 et à 90 % catholiques. Pourtant, un dixième de ces constructions, délabrées, mérite des travaux urgents ; et un tiers, dans un état préoccupant, en a besoin à moyen terme.

Un « avantage indéniable pour le culte catholique », estime Nicolas Cadène, rapporteur général de l’Observatoire de la laïcité. Personne ne s’en plaint – du moins ouvertement : l’inégalité de traitement entre les cultes est héritée de l’Histoire.

Quand, en 1905, les autorités ecclésiastiques refusent de transférer la propriété des églises, chapelles et autres presbytères aux associations cultuelles issues de la loi concernant la séparation de l’Etat et des Eglises, le pragmatisme politique « évite une crise politico-religieuse grave et la continuité du culte est assurée », rappelle Jean-Pierre Moisset, historien et maître de conférences à l’université Bordeaux-Montaigne.

Ces biens restent ou sont intégrés dans le domaine public, les fidèles et les ministres du culte en disposent gratuitement. Malgré l’interdiction de toute subvention publique aux cultes, l’Etat, les départements, les communes et, aujourd’hui, les établissements publics de coopération intercommunale, « pourront engager les dépenses nécessaires » à l’entretien et à la conservation des édifices dont ils sont propriétaires. En l’occurrence, il s’agit de 90 % des édifices catholiques – notamment près de 40 000 églises paroissiales côté communes et 87 cathédrales côté Etat – et de seulement 12 % des temples protestants et 3 % des synagogues.

 

Un enjeu pour tout l’hexagoneLe nombre précis d’édifices religieux est inconnu en France. Le rapport du sénateur Hervé Maurey les estime à 100 000, dont 90 % sont catholiques (abbayes, prieurés, monastères, chapelles, etc.), et près de 40 000 sont des églises. Cette cartographie a été réalisée par « La Gazette » en croisant diverses sources et en répertoriant les ...

Article réservé aux abonnés Gazette
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

S'abonner Déjà abonné ? connexion

Cet article est en relation avec le dossier

Thèmes abordés

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Gestion du patrimoine bâti religieux : le consensus catholique

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X