Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Lutte contre le terrorisme

Face à la menace terroriste, les villes investissent dans des dispositifs anti-véhicule bélier

Publié le 17/01/2017 • Par Emilie Lopes • dans : A la Une prévention-sécurité, Actu experts prévention sécurité

AMCO - Aubervilliers
AMCO
Depuis l’attentat de Nice, les collectivités redoublent de vigilance et tentent par tous les moyens d’assurer la sécurité de leurs administrés. En témoigne le regain d’intérêt pour les bornes escamotables, ces plots de béton rétractables qui peuvent permettre d’arrêter un camion de 7 tonnes roulant à 80 km/h. Plusieurs collectivités en ont déjà installées et d’autres viennent de lancer des appels d’offres.

« Après l’attentat de Nice, nous avons eu énormément de demandes. Ça s’est un peu calmé en décembre mais avec ce qui s’est passé à Berlin, les commandes ont repris. Mais pour notre entreprise, tout a bougé depuis Nice », assure Jérôme Murolo, gérant de l’entreprise AMCO, un des leaders sur le marché des bornes escamotables. Et pour cause, le nombre de devis a été multiplié par seize depuis la vague d’attentats qui a touché la France.

Face aux différents besoins, l’entreprise propose plusieurs types de bornes, des plus simples aux plus solides pouvant arrêter un camion de 7 tonnes à 80 km/h comme celui de Nice. Le prix varie selon la capacité de la borne, de 7 000 à 15 000 euros la seule pièce auxquels il faut rajouter les coûts d’installation. Les travaux dépendent généralement de la ...

Article réservé aux abonnés Club prévention sécurité
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Club prévention - sécurité

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club prévention sécurité

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club prévention sécurité

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club prévention sécurité

S'abonner PROFITEZ DE L’OFFRE 30 JOURS GRATUITS Déjà abonné ? connexion
Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Face à la menace terroriste, les villes investissent dans des dispositifs anti-véhicule bélier

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X