Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
  • Accueil
  • Actualité
  • France
  • « La gastronomie, un outil de bien-être et d’attractivité économique pour les villes »

[Interview] Jean-Michel Daclin

« La gastronomie, un outil de bien-être et d’attractivité économique pour les villes »

Publié le 27/01/2017 • Par Hélène Lerivrain • dans : France, Innovations et Territoires

JM-Daclin
Johann Trompat
Délice, le réseau international des villes gourmandes, fêtera ses dix ans en 2017. Rencontre avec Jean-Michel Daclin, le porteur du projet né à Lyon, qui a quitté sa présidence en novembre.

Né d’une idée iconoclaste pour son époque, le réseau Délice, qui compte désormais 22 villes sur quatre continents, séduit de plus en plus les élus.

Délice a été créé en 2007, alors que vous étiez adjoint au rayonnement international et au tourisme à Lyon. Comment est né le projet ?

Lyon est une ville gastronomique réputée, mais nous nous sommes rendu compte que les Français avaient tendance à être imbus de leur cuisine. Or en voyageant, on constatait qu’on mangeait très bien ailleurs et on sentait naître partout dans le monde cette volonté de travailler sur la thématique de la gastronomie. Dans ce contexte, il me semblait important que la France puisse devenir le lieu de rencontre de ces recherches. Je reconnais que c’était une pensée un peu iconoclaste à l’époque. Les villes n’ont pas ...

Article réservé aux abonnés gazette

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

S'abonner Déjà abonné ? connexion

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

« La gastronomie, un outil de bien-être et d’attractivité économique pour les villes »

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement