Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
  • Accueil
  • Actualité
  • France
  • Parents de 3 enfants ayant 15 ans de service : la CNRACL réclame une possibilité de réexamen des demandes de départs

Réforme des retraites

Parents de 3 enfants ayant 15 ans de service : la CNRACL réclame une possibilité de réexamen des demandes de départs

Publié le 04/11/2010 • Par Virginie Fauvel • dans : France

Le président du conseil d'administration de la Caisse nationale de retraites des agents des collectivités locales (CNRACL) demande aux pouvoirs publics d'adresser aux fonctionnaires parents de 3 enfants, avec 15 ans de service, souvent des femmes, une notice d'information sur la possibilité d'un retrait de leurs demandes formulés dans la précipitation.

« Je demande aux pouvoirs publics, lorsque le texte sera promulgué (de la réforme des retraites, NDLR), d’adresser une notice d’information aux affiliés qui parfois, dans l’incertitude ou la méconnaissance du projet de loi, ont déposé une demande départ anticipé depuis juin 2010 alors que leurs droits sont finalement préservés après 2011 », a déclaré Claude Domeizel, président du conseil d’administration de la Caisse nationale de retraite des agents des collectivités locales (CNRACL) et sénateur, par communiqué.

« L’objectif de cette information est de permettre à ces parents de 3 enfants de se rapprocher de leur employeur afin d’examiner la possibilité d’un retrait de leur demande », explique t-il.

« Les informations prématurées diffusées par le gouvernement au mois de mai 2010 ont pu engendrer des demandes précipitées »‘, regrette Claude Domeizel fustigeant « le caractère profondément injuste du projet de loi portant réforme des retraites » qui ne tient pas compte « de la situation particulière des femmes ».

Cet article est en relation avec le dossier

12 Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Parents de 3 enfants ayant 15 ans de service : la CNRACL réclame une possibilité de réexamen des demandes de départs

Votre e-mail ne sera pas publié

mamdup

04/11/2010 11h53

bonsoir !
certes nos droits à une retraite anticipée sont préservés mais à quel prix ; dans mon cas soit je pars en juin 2011 pour bénéficier de l’ancien calcul pré-réforme ou alors j’attends 2016 pour retrouver une pension équivalente à celle de juin 2011 ; autrement di je recotise 5 ans pour aucun supplément de retraite.
je ne sais pas encore ce que je vais faire ; je n’avais pas l’intention d’arrêter maintenant ; j’ai 51 ans et aurais bien aimé encore travailler5 ou 6 ans ; cette réforme au lieu de nous faire travailler plus longtemps pousse beaucoup de femmes à s’arrêter plus tôt que prévu.

fafa

11/11/2010 05h39

Je suis d’accord avec vous? Je suis dans le même cas. Je ne pensais pas quitter l’hôpital mais avec la réforme je vais devoir demander à partir en retraite avant le 30 juin pour ne pas avoir 5 ans de cotisations supplémentaires pour la même pension et j’ai 46 ans ! je voulais encore travailler jusqu’à 55 voir 57 ans. Je suis bien obligée de faire des calculs de salaire. Avec la nouvelle réforme je vais perdre 400 €/mois sur ma pension si je fais ma demande après déc 2010. La décision est donc urgente !

Béa

05/11/2010 10h56

Bonjour, je suis dans le même cas que vous 51 ans 3 enfants et 30 ans d’ancienneté. Je n’avais pas l’intention d’arrêter aussi tôt, j’avais le projet de partir en 2014. J’ai déposé ma demande en juillet pour un départ le 30 juin 2011. En lisant l’article de C. Domeizel selon lui la plupart des femmes ce sont précipitées. Je voudrais savoir si elles partent après 2011, elles ne subiront pas la décote et dans quel contexte pourront -elles partir ? J’ai des doutes sur la préservation de nos droits après 2011.

chacha

05/11/2010 10h17

bonsoir, je suis moi aussi concernée par les nouvelles dispositions de la réforme des retraites qui remet en cause mes choix de vie futurs. Ägée de 51 ans, 3 enfants nés avant 2004 et 27 ans d’ancienneté, je me vois dans l’obligation de partir au 30 juin 2011 au risque de perdre 25% du montant de ma retraite que je mettrais un certain nombre d’année à récupérer et qui plus est ne me donnerait rien de plus après avoir travaillé X années supplémentaires (sans compter le gel des salaires pour 3 ans et l’alignement des cotisations des fonctionnaires) . SI vous souhaitez vous informer des différentes modalités (décote etc.) un forum est ouvert sur le site « doctissimo » (forum, rubrique vie pratique, retraite) cette entraide m’a beaucoup éclairée sur mes droits. Bon courage à vous

Nini

05/11/2010 09h10

il faut savoir ? lorsque ça les arrange les fonctionnaires déposent une demande de mise en retraite et après changement de décors on revient à autre chose ? Ont-elles fait 3 enfants pour avoir une retraite anticipée. Venez vois mesdames ce qui se passe dans le privé….

Titi

05/11/2010 08h01

Moi ce que je vois c’est que dans le privé un enfant « compte » pour deux années validées, alors qu’une seule année est validée par enfant dans le public!!!

Marie

05/11/2010 12h03

C’est inutile d’opposer fonctionnaires et salariés du privé qu’il s’agisse de retraites, de salaires, ou autres. Je suis pour une certaine égalité mais pas pour un nivellement par le bas ! Devoir accepter ce type de régression pour des fonctionnaires conduit à cautionner aussi des régressions pour le secteur privé. Petit rappel : s’il n’y avait pas le secteur public pour embaucher, je ne vous dit pas le taux de chômage !!
Pensez-y…

zaz

05/11/2010 10h02

c’est vraiment dommage cette réforme ….
j’aurais bien voulu en profiter, j’ai 4 enfants ….

etoui

05/11/2010 11h12

@mamdup
votre témoignage est le plus éloquent, le plus concret, le plus lisible que j’ai pu lire depuis longtemps dans ce brouhaha médiatique.

Titi

05/11/2010 02h02

Non il y aura décote après la date du 30/06/11 même si nous pouvons partir plus tard. En revanche née en 1959 il eut été judicieux de ne pas restreindre le départ de libre choix sans décote aux femmes nées de 1951 à 1955 car contrairement à ce que dit M. Sarkosy mon choix de vie va être perturbé car je suis obligée de partir au 30/06/11 pour ne pas être pénalisée alors que j’aime encore mon travail..

philou

05/11/2010 02h05

je voudrai dire pourquoi il y a que les femmes ?? que fait-t-on de la jurisprudence de griesmard de 2005 ? les hommes et les femmes n’ont-ils pas les memes droit en France ?? tout simplement parce nous les hommes n’avons pas pris de congés parental pendant 2 mois après chaque naissance et que fait-t-on du congès paternité ? ne compte-t-il pas ? beaucoup de questions qui restent sans réponse. moi aussi en tant qu’homme aimerait partir après 15ans de services j’en ai 16 de fait et 5 enfants dont 3 encore a ma charges peut-ton m’éclairer.
merci

Charlotte

05/11/2010 03h32

Comme d’habitude une réforme à la va-vite dont les conséquences peuvent être catastrophiques pour les services publics si une grande partie des femmes anticipent leur retraite (infirmières en particulier et enseignantes très nombreuses). Lorsqu’on n’aura plus d’infirmières on fermera des services et tant pis pour les malades, qu’ils crèvent ailleurs. Alors qu’il était bien simple de changer les règles pour celles qui sont encore loin de leur retraite, loin des conditions de retraite anticipée et qui ont ainsi le temps d’anticiper

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X