Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
  • Accueil
  • Actualité
  • France
  • Prise en compte des pathologies mentales : l’expérience « Un chez soi d’abord » étendue à 2000 SDF

Santé mentale

Prise en compte des pathologies mentales : l’expérience « Un chez soi d’abord » étendue à 2000 SDF

Publié le 11/01/2017 • Par Catherine Maisonneuve • dans : France

Précarité, SDF, pauvreté
Phovoir
Entre 30 et 40% des sans-abri souffrent de schizophrénie ou de graves troubles psychiques. Un décret du 28 décembre 2016 donne un cadre pérenne à "Un chez soi d'abord" qui conditionne leur prise en charge sanitaire à un logement stable.

« Un chez-soi d’abord » fait son entrée dans le code de l’action sociale et des familles dans la catégorie des appartements de coordination thérapeutique (ACT). Un décret du 28 décembre 2016 donne un statut juridique à ce dispositif destiné « à des personnes majeures, durablement sans abri et atteintes d’une ou de pathologies mentales sévères ».

Tout commence à Marseille en 2007 par l’ouverture par le collectif « Logement-Santé » d’un « squat » au 46 rue Curiol (ensuite régularisé en résidence accueil). Le psychiatre Vincent Girard et l’équipe mobile de santé mentale de Médecins du Monde constatent que les pouvoirs publics se « repassent comme une patate chaude » les ...

Article réservé aux abonnés gazette

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

S'abonner Déjà abonné ? connexion

Thèmes abordés

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Prise en compte des pathologies mentales : l’expérience « Un chez soi d’abord » étendue à 2000 SDF

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X