Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Expérience locale – Valenciennes métropole : A projet atypique, pilotage atypique

Publié le 01/03/2009 • Par Delphine Gerbeau • dans : Dossiers d'actualité

L'enjeu : Mener des projets de rénovation urbaine sur des quartiers d'habitat atypique, constitués de maisons de mineurs, de petits immeubles intégrés dans les villes, avec des moyens financiers restreints. La solution : Valenciennes métropole assure le portage de projet et met ses services d'ingénierie à la disposition des communes qui en ont besoin.

Des maisons en brique rouge alignées, typiques de l’habitat du Nord, des blocs d’immeubles de quatre étages maximum, en plein centre-ville. Au premier abord, on comprend mal ce que vient faire l’Anru à Beuvrages ou à Anzin, cités minières de Valenciennes métropole.
La communauté d’agglomération, chargée de la direction de projets rénovation urbaine sur toutes les communes hormis Valenciennes, a dû convaincre que ces microquartiers abritaient autant de problèmes sociaux que les cités de banlieue parisienne.

Besoins d’appui
Les communes avaient une capacité financière très réduite. Ainsi, à Beuvrages, il fallait traiter 172 logements miniers insalubres. « Nous avons été l’une des premières intercommunalités à s’engager aussi loin sur les projets de l’Anru. Avec l’accord des communes concernées, nous avons renforcé la direction de projet aux niveaux managérial, juridique et financier, et nous sommes maîtres d’ouvrage sur certaines interventions de renouvellement urbain. En termes de gestion publique, ce sont les dossiers les plus complexes », juge Jean-Luc Humbert, directeur général des services.

courrier_des_maires

Valenciennes métropole suit cinq projets concernant sept communes et sert d’interface entre celles-ci et l’Anru, ce qui n’est pas toujours simple. « Les élus avaient l’impression que les projets ne démarreraient jamais, ensuite, il fallait aller vite. Il faut être diplomate, entraînant et présent », résume Jean-Claude Dulieu, président de la commission habitat et renouvellement urbain. Sur chaque site, un comité de pilotage se réunit toutes les six semaines, coprésidé par l’élu communautaire et le maire. Tous les acteurs sont présents lors de ces réunions et des décisions concrètes sont prises.

L’intercommunalité assure la coordination des plannings des différents intervenants, la programmation des démolitions-reconstructions et des permis de construire, etc. En tout, 1 400 logements seront détruits et 1 265 reconstruits sur différents sites. « Au début, nous voulions bâtir plus qu’on ne démolissait, avec une stratégie d’agglomération : il s’agissait de reconstruire, sur le corridor minier, ce qui n’avait pas été reconstitué à Beuvrages. Mais l’Anru ciblait des petites communes rurales du sud de l’agglomération, mal desservies, sans service public. Finalement, nous ne reconstruisons pas selon la règle du « un pour un » » conclut David Hugoo, directeur de projet renouvellement urbain.

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Expérience locale – Valenciennes métropole : A projet atypique, pilotage atypique

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X