Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Education

Ecoles publiques : est-ce le maire ou le conseil municipal qui doit statuer sur les demandes de dérogation ?

Publié le 09/01/2017 • Par Gabriel Zignani • dans : Réponses ministérielles

La sectorisation des écoles publiques est déterminée par délibération du conseil municipal selon l’article L. 212-7 du code de l’éducation. Pour inscrire leur enfant à l’école, les familles doivent donc se conformer à cette délibération en application de l’article L.131-5 du code de l’éducation. Ce même article précise que le certificat d’inscription est délivré par le maire, « qui y indique l’école que l’enfant doit fréquenter ». Le ressort territorial des écoles publiques est en effet déterminé par le conseil municipal depuis la modification de l’article L. 212-7 du code de l’éducation par l’article 80-II de la loi n° 2004-809 du 13 août 2004.

Antérieurement à cette loi, il était déterminé par arrêté du maire. En revanche, l’octroi ou le refus d’éventuelles dérogations relève toujours des pouvoirs du maire qui agit alors en qualité de représentant de l’Etat dans le cadre de la procédure d’inscription scolaire (CAA Bordeaux, 19 décembre 2006, Commune de Rilhac-Rancon c/ M. et Mme Jacques G-L, req n° 05BX01967).

La cour administrative d’appel de Bordeaux a ainsi implicitement jugé que la modification apportée à l’article L. 212-7 du code de l’éducation par la loi n° 2004-809 du 13 août 2004 confiant au conseil municipal la compétence pour fixer le ressort de chacune des écoles publiques de la commune n’a pas modifié la compétence que le maire exerce en qualité de représentant de l’État pour accorder des dérogations à la carte scolaire. C’est donc bien le maire qui est compétent pour l’octroi des dérogations à la carte scolaire mais il exerce cette compétence en tant qu’agent de l’Etat participant à la procédure d’inscription scolaire et non comme exécutif de la commune.

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Ecoles publiques : est-ce le maire ou le conseil municipal qui doit statuer sur les demandes de dérogation ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement