Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

E-administration

La Caisse des dépôts ferme Service-Public Local

Publié le 02/11/2010 • Par Sophie Maréchal • dans : France

Le service payant de co-marquage des données publiques fermera définitivement fin 2011. 1130 collectivités locales seront guidées vers d’autres solutions, publiques, privées ou mutualisées localement.

« Service-Public Local ne nous était plus d’une grand utilité car nous maitrisons en interne ce type d’outil, mais il fera sans doute défaut à des petites collectivités », commente François Fouillet, directeur des systèmes d’information de Parthenay, ville pilote des sites d’e-administration de l’Etat (mon.service.public.fr  et service.public.fr). Ainsi, l’offre « service-public-local » (SPL), lancée en 2001 par CDC numérique, département de la Caisse des dépôts et consignations, s’arrêtera définitivement de fonctionner fin 2011.

En près de dix ans, 1130 collectivités locales avaient souscrit à cette offre qui proposait cinq services :

  • évènement de vie,
  • guide des droits et des démarches,
  • téléformulaires,
  • annuaire géolocalisé
  • mon enfant à l’école.

« Depuis 9 ans le marché a évolué, il y a maintenant suffisamment de solutions alternatives pour passer le relais. La CDC est intervenue en appui des politiques publiques, et a permis de structurer un marché immature. En laissant le champs libre à la concurrence, on laisse également place à l’innovation », indique Jean Gabriel Minel, chef de projet au département Développement Numérique des Territoires.

La Caisse des Dépôts n’a pas souhaité favoriser une entreprise privée en cherchant un repreneur à sa plate-forme technique, préférant accompagner les collectivités locales vers des solutions alternatives. En revanche, elle assure la pérennité de la base de données mise à jour tout au long de ces années, en la transférant à un acteur public, la Direction de l’Information Légale et Administrative (DILA, née de la fusion de la Documentation Française et des Journaux officiels )

Trois alternatives se présentent.
1- Les outils gratuits mis à disposition par la Dila. Ils font le co-marquage des contenus du site national de l’administration française, service-public.fr. « Nos outils de co-marquage sont livrés sans assistance technique. Il est nécessaire d’avoir sur place des compétences pour les maitriser », prévient Véronique Bordeaux, ancienne responsable du co-marquage au département des produits internet de la DILA, aujourd’hui piloté par Stéphane Dulongcourty.

2- Des plates-formes mutualisées localement, ou des syndicats informatiques engagés dans la fourniture de services d’e-administration à leurs adhérents, pourront prendre le relais. CDC numérique a dressé la liste des initiatives locales. Seules e-bourgogne et le service d’information publique de la région Midi-Pyrénées (disponible au premier trimestre 2011) couvrent la totalité des champs abandonnés. Déjà, 570 des collectivités clientes de SPL ont rejoint la plate-forme e-bourgogne.

3- Dix-sept solutions de prestataires privés ont été listées, pour aider les 560 autres collectivités sans solution à migrer progressivement. « Le dispositif mis en place par nos équipes veille à accompagner chaque adhérent. Nous aurons terminé notre travail lorsque chaque collectivité aura réussi sa transition vers une alternative publique ou privée », commente Jean Gabriel Minel.

Parmi elles, Easter Eggs, qui était prestataire sur les développements techniques de trois des cinq service SPL jusqu’à la fin 2008, voit arriver de nouveaux clients. «Jusqu’à présent nos relations étaient tendues avec la CDC. Aujourd’hui, je pense qu’ils sont contents que nous existions, commente Pierre Yves Dillard, gérant de la société. Nous apportons une assistance aux collectivités locales, mais notre technologie est développée en logiciel libre, elle peut donc être réutilisée par des informaticiens ». C’est le cas par exemple des Inforoutes de l’Ardèche.

1 Réagir à cet article

Sur le même sujet

  • Service-Public Local met en ligne deux études : "la première présente un support d’accompagnement au choix de solutions alternatives aux services de l’offre Service-Public Local ; la seconde présente les solutions alternatives aux services de l’offre Service-Public Local proposées par des acteurs privés".

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

La Caisse des dépôts ferme Service-Public Local

Votre e-mail ne sera pas publié

L'agence TICOPP

10/11/2010 12h41

Bonjour,

Une solution alternative oubliée : www.mairie-en-ligne.com
visible sur les sites de Lambres-lez-Douai et Trélon dans le Nord, Pas-de-Calais !

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X