En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X

Club Finances

 

Réagir

Fiscalité

Les municipalités pourraient-elles taxer la rémunération perçue par les hébergeurs d’antennes-relais ?

Publié le • Par • dans : Réponses ministérielles, Réponses ministérielles finances • Club : Club finances

0

Commentaire

Réagir
 

Les indemnités ou redevances payées par les opérateurs de téléphonie mobile aux copropriétaires, aux bailleurs sociaux ou aux entreprises sont d’ores et déjà comprises dans les produits imposables, selon les cas, à l’impôt sur le revenu ou à l’impôt sur les sociétés dû par les loueurs. Prévoir une taxation supplémentaire de ces indemnités au profit des collectivités territoriales n’est pas nécessaire car ces dernières bénéficient d’ores et déjà de la fiscalité afférente aux antennes-relais.

Les départements, d’une part, les établissements publics de coopération intercommunale soumis au régime de la fiscalité professionnelle unique prévu à l’article 1609 nonies C du code général des impôts (CGI) et les communes non membres de ces établissements, d’autre part, perçoivent en effet respectivement, en application des articles 1586, 1379 et 1609 nonies C de ce code, le tiers et les deux tiers du produit de l’imposition forfaitaire sur les entreprises de réseau (IFER) sur les stations radioélectriques prévue à l’article 1519 H du CGI. Le tarif de cette composante de l’IFER est, conformément aux dispositions du II de l’article 1635-0 quinquies du CGI, revalorisé chaque année comme le taux prévisionnel, associé au projet de loi de finances de l’année, d’évolution des prix à la consommation des ménages, hors tabac, pour la même année.

Haut de page

Cet article est en relation avec

0

Commentaire

Réagir
Publicité
Publicité

Télécharger
l'appli!

En savoir plus

Formations d’experts

0 Commentaire

Ajouter un commentaire
  1. Ajouter un commentaire

      Votre e-mail ne sera pas visible

    Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - 17, rue d'Uzès 75018 Paris cedex 02 ou en cliquant ici.