Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Logement

Lutte contre la vacance des logements : les collectivités s’emparent du problème

Publié le 10/01/2017 • Par Emmanuelle Lesquel • dans : France, Innovations et Territoires

Old historic building facade under reconstruction with scaffolding
© Mr-Twister-FOTOLIA
De nombreux logements sont laissés vacants par leurs propriétaires, faute de moyens ou par blocage administratif. Un vrai gâchis en pleine crise du logement.Municipalités et bailleurs privés ont un intérêt partagé à trouver des solutions et à remettre ces logements sur le marché locatif social.Un dispositif d’ingénierie est mis en place qui permet d’identifier les causes de blocage et d’actionner les bons leviers au bon moment pour convaincre les propriétaires.

L’eurométropole de Strasbourg (28 communes, 483 200 hab.) veut fédérer les collectivités dans leur combat contre la vacance des logements. Et c’est une bonne idée, tant le problème est complexe à traiter. Un réseau national des villes contre le logement vacant a d’ailleurs été mis en place par la ministre du Logement, le 3 novembre dernier, présidé pour un an par la métropole strasbourgeoise. Pour résorber les quelque 3 000 appartements inoccupés depuis plus de trois ans, celle-ci a lancé un programme bien outillé. Objectif : inciter une centaine de propriétaires par an à remettre leur logement sur le marché locatif, de préférence via du logement conventionné.

« Faire du social dans le privé, c’est faire de la mixité », souligne Syamak Agha Babaei, vice-président de l’eurométropole, chargé de la politique de l’habitat. Sans une ingénierie pointue dotée de moyens humains conséquents, il est difficile de réaliser le travail de dentelle exigé. « Chaque situation est différente. Il faut pouvoir identifier les causes et trouver à chaque fois les leviers adaptés », souligne Vincent Bougamont, directeur de la société publique locale d’aménagement (SPLA) La fabrique des quartiers, qui ...

Article réservé aux abonnés gazette

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

S'abonner Déjà abonné ? connexion

Cet article est en relation avec le dossier

Thèmes abordés

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Lutte contre la vacance des logements : les collectivités s’emparent du problème

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X