Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Portrait

Christine Pires Beaune, la fourmi infatigable des finances locales

Publié le 29/12/2016 • Par Pablo Aiquel • dans : A la Une finances, Actu experts finances, France

Christine Pires Beaune
Christine Pires Beaune Assemblée nationale
Pour son premier mandat, la députée socialiste du Puy-de-Dôme, à la manœuvre d’une réforme de la DGF avortée mais applaudie, s’est forgée une réputation au-delà des finances locales. Au point de se voir proposer un secrétariat d’Etat, qu’elle a refusé. Portrait de Christine Pires Beaune, une territoriale qui force le destin.

Petite parmi les grandes, Christine Pires Beaune ne se débrouillait pas mal sur un terrain de basket-ball. Son amie et coéquipière à l’US de Saint-Gervais-d’Auvergne, Cathy Poumerol s’en souvient bien : « Elle adorait arracher le ballon aux grandes quand elles descendaient dans la raquette. Elle jouait à l’aile. Quand je récupérais le ballon, elle filait devant, je lui lançais et à coup sûr elle l’attrapait et marquait. Elle marquait une vingtaine de points par match, et calculait ses fautes pour ne pas quitter le terrain. Elle était rapide, efficace et battante ».

Des qualités qui sont toujours les siennes au palais Bourbon où, dès son premier mandat, la députée socialiste du Puy-de-Dôme s’est rapidement positionnée pour faire partie de la prestigieuse commission des finances – seulement 10 femmes sur 73 membres -. Elle s’y est vue confiée la mission sur les finances des collectivités territoriales et le travail de préfiguration de la réforme de la DGF, gagnant ainsi le respect des plus grands spécialistes en la matière. Elle a également intégré le Comité des finances locales, plaidant sans relâche pour davantage de péréquation, et soutenu à bout de bras la création ...

Article réservé aux abonnés gazette
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes
  • Club finances

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

S'abonner Déjà abonné ? connexion

Contenu Premium

Réforme de la DGF : ce que propose le Parlement

Réforme de la DGF : les 5 propositions finales de Christine Pires Beaune

Christine Pires Beaune : « L’effort demandé aux collectivités doit être exceptionnel »

Thèmes abordés

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Christine Pires Beaune, la fourmi infatigable des finances locales

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X