Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Démocratie locale

Quel devenir pour un collaborateur d’un groupe d’élu d’un conseil régional ?

Publié le 26/12/2016 • Par Gabriel Zignani • dans : Réponses ministérielles

En cas de fin de contrat ou de licenciement d’un collaborateur de groupe d’élus, le dernier alinéa de l’article 110-1 de la loi du 26 janvier 1984 portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique territoriale dispose que les indemnités dues au titre de l’assurance chômage ainsi que les indemnités de licenciement sont prises en charge par le budget général de la collectivité, alors que la rémunération du collaborateur de groupe d’élus, lorsqu’il est en fonction, fait l’objet d’un chapitre spécialement créé au budget de la collectivité territoriale, ainsi qu’en dispose le code général des collectivités territoriales.

Le contrat de l’agent peut prendre fin, même s’il a été transformé en contrat à durée indéterminée, notamment en cas de renouvellement de l’assemblée délibérante. La rédaction de l’article 110-1 de la loi du 26 janvier 1984 précitée fait apparaître que la collectivité territoriale n’a pas l’obligation de conserver l’agent dans ses effectifs et de lui proposer un autre emploi, notamment un emploi permanent.

Concernant l’indemnisation de l’agent licencié, et en l’absence de dispositions spécifiques sur ce point, le décret n° 88-145 du 15 février 1988 pris pour l’application de l’article 136 de la loi du 26 janvier 1984 relatif aux agents non titulaires de la fonction publique territoriale trouve à s’appliquer, en particulier ses articles 43 à 49 qui prévoient, sous certaines conditions, le versement d’une indemnité de licenciement. Ainsi que la loi en dispose, le budget général de la collectivité prend en charge l’indemnité de licenciement éventuelle et les indemnités dues au titre de l’assurance chômage, et non un chapitre budgétaire spécial.

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Quel devenir pour un collaborateur d’un groupe d’élu d’un conseil régional ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement