Littoral

Première opération de relocalisation pour faire face à l’érosion marine

| Mis à jour le 03/01/2017
Par • Club : Club Techni.Cités
Sources : Technicités 

Communauté de communes Hérault Méditerranée

La communauté d’agglomération Hérault Méditerranée a mené à Vias la première opération de relocalisation. Très difficiles à mettre en place, ces travaux restent modestes pour l’instant : ils ont concerné trois campings sur 900 m de linéaire.

Vias (Hérault) est la seconde station de France en capacité d’hôtellerie de plein air. Sa côte ouest accueille en saison 25 000 personnes (contre 300 habitants à l’année) occupant des constructions « légères » sur 3 000 parcelles « cabanisées » et 14 campings, où les mobil-home ont progressivement remplacé les tentes.

Cabanons protégés par des enrochements privés

Située sur un trait de côte sableux, cette côte est particulièrement touchée par l’érosion : elle recule en moyenne de 1,35 m par an et jusqu’à 2,5 m par secteur. Elle est sujette également aux risques de submersion marine et d’inondation de deux fleuves (Orb et Libron). Ces risques vont s’accentuer avec le changement climatique.

Pour se protéger, les ...

Article réservé aux abonnés

Contenu réservé aux abonnés

  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club Techni.Cités

Déjà abonné ? Identifiez-vous
+
Mot de passe oublié ?
Article réservé aux abonnés

Contenu réservé aux abonnés

  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, profitez de l’offre découverte 30 jours gratuits !

Offre découverte
Article réservé aux abonnés

Contenu réservé aux abonnés

  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club Techni.Cités

ABONNEZ-VOUS
Références

Fiche technique

  • Maître d’ouvrage : communauté de communes Hérault Méditerranée, 23 km de trait de côte, 70 000 habitants permanents et 350 000 en saison.
  • Commune bénéficiaire : Vias, 5 400 habitants l’hiver et 60 000 l’été, 31 campings.
  • Maître d’œuvre : Artelia.
  • Coûts : phase 1 : 30,5 millions d’euros pour les études, acquisitions foncières et réalisation des travaux de reconstitution du littoral ; phase 2 : 705 000 euros d’études.
  • Contact : Sophie Drai, directrice pôle développement durable, communauté de communes Hérault Méditerranée, s.drai@agglohm.net
Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

services

Thèmes abordés

Retrouvez tous nos produits sur La plateforme de mise en relation entre professionnels de la commande publique et fournisseurs

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X