En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X

Club RH

 

Réagir

Formation

Cotisation CNFPT : l’Entente des territoriaux demande officiellement le rétablissement à 1%

Publié le • Par • dans : A la Une RH, France, Toute l'actu RH • Club : Club RH

0

Commentaire

Réagir

© CNFPT

Les sept associations réunies au sein de l’Entente des territoriaux a enfin publié un communiqué pour demander officiellement au gouvernement de rétablir à 1% la cotisation que les collectivités versent au CNFPT dès l’année 2017.

 

Il ne manquait plus qu’elle ! Après le Centre national de la fonction publique territoriale (CNFPT) lui-même (président, conseil d’administration, syndicats), le Conseil commun de la fonction publique territoriale, l’Association des maires de France, certaines associations de territoriaux en leur nom propre, il ne manquait plus que l’Entente pour prendre officiellement position en faveur du rétablissement à 1% du taux de cotisation CNFPT dès 2017.
L’Entente avait déjà exprimée son soutien au rétablissement du 1% à l’issue d’une réunion tenue en marge des Entretiens territoriaux de Strasbourg (7 et 8 décembre).

Selon l’Entente, continuer sur une cotisation plafonnée à 0, 9% «entraînera une dégradation de la formation de 1,8 million de fonctionnaires territoriaux ». Une position que cette coordination des associations de territoriaux, « ne peut accepter, car elle est injuste et présente un risque élevé de baisse de la qualité du service rendu à la population ».

Des formations indispensables

Elle souligne le contexte actuel : nouvelles missions demandées au CNFPT (formation initiale des ingénieurs en chef, doublement de la formation initiale des catégories A et B, développement de l’apprentissage), mais aussi demandes du gouvernement à la fonction publique territoriale de s’adapter et de moderniser son action en pleine mise en œuvre de la loi NOTRe et transfert de compétences, application de diverses lois complexes dans des délais contraints (adaptation de la société au vieillissement, transition énergétique…), sans oublier les exigences en matière de formation tout au long de la vie et de compte personnel de formation. « Les agents publics souhaitent assumer pleinement ces réformes. Cela n’est possible que si elles sont accompagnées des formations indispensables », défend l’Entente.

 

Les sept associations de l’Entente :

  • Association des Administrateurs Territoriaux de France,
  • Association des Dirigeants Territoriaux et Anciens de l’INET,
  • Association des Directeurs Généraux des Communautés de France,
  • Association des Ingénieurs Territoriaux de France,
  • Association des Directeurs Généraux des Grandes Collectivités,
  • Association Nationale des Directeurs d’Action Sociale et de Santé des Départements et des Métropoles
  • Syndicat National des Directeurs Généraux des Collectivités Territoriales.

Haut de page

Aujourd'hui sur

les Clubs Experts de la Gazette

En ville, le vélo passe à la vitesse supérieure

Les villes étouffent et le climat n’attend plus : la conscience de l’urgence semble progresser chez les citadins, de plus en plus cyclistes. Les politiques publiques ne sont pas étrangères à cette évolution : le vélo fait désormais partie des missions ...

La révision des valeurs locatives des logements est faisable et opportune, selon la DGFIP

Le bilan de l'expérimentation de la révision des valeurs locatives des locaux d'habitation menée par la DGFIP dans cinq départements est clair : ce chantier est à la fois opportun et faisable techniquement tout en garantissant les ressources des collectivités. Il ...

Les sapeurs-pompiers interpellent les candidats à la présidentielle

La Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France a dévoilé le 22 février une série de propositions relatives à l’organisation du système de secours d’urgence et à la protection des populations. Objectif : interpeller les candidats à la ...

Les territoriaux, plus sportifs mais moins regardants sur leur assiette que la moyenne des Français

La Mutuelle nationale territoriale s’intéresse pour la première fois à la nutrition et à l’activité physique des agents des collectivités. Résultats de l’enquête : ils se déclarent plus actifs et sportifs que la moyenne des Français, mais pas plus ...

0

Commentaire

Réagir
Publicité
Publicité

Télécharger
l'appli!

En savoir plus

Formations d’experts

Mots-clés

Thèmes abordés Formation fonction publique

0 Commentaire

Ajouter un commentaire
  1. Ajouter un commentaire

      Votre e-mail ne sera pas visible

    Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - 17, rue d'Uzès 75018 Paris cedex 02 ou en cliquant ici.