Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Niveau de vie

Des prestations sociales par qui, pour qui, dans quels domaines ?

Publié le 08/12/2016 • Par Julie Krassovsky • dans : Actu Emploi, Dossiers Emploi

euros_halteres_une
viz4biz - Fotolia.com
La mise en place de l’action sociale à destination des agents dans les collectivités s’est améliorée depuis la loi du 19 février 2007.

01 – Par qui et pour qui ?

Depuis la loi du 19 février 2007, les collectivités territoriales et leurs établissements publics sont dans l’obligation d’offrir à leur personnel des prestations d’action sociale. Les agents bénéficiaires peuvent être titulaires, stagiaires ou non titulaires permanents. Les catégories d’agents non titulaires non permanents, les retraités et ceux en emploi aidé sont pris en compte en fonction des choix budgétaires de la collectivité.

Dans la majorité des collectivités issues du panel de l’étude du CNFPT (1), les retraités ne sont pas bénéficiaires de l’action sociale. Selon cette même étude, le bénéfice des prestations d’action sociale est conditionné pour les agents contractuels non permanents et les emplois aidés à une durée d’activité annuelle supérieure à 4 ou 6 mois. La situation des agents mutés dans une autre collectivité à l’occasion d’un transfert de compétence reste imprécise au regard de l’action sociale. Pour ceux qui en bénéficient, l’action sociale se matérialise par une participation de la collectivité aux dépenses engagées dans des domaines très divers : famille, logement, loisirs, transport, vacances, etc.

02 – Famille, repas et transport

Les prestations les plus courantes couvrent les grands événements de la vie (mariage, divorce, décès, naissance, retraite) et sont rarement soumises à conditions de ressources. Les aides peuvent aussi concerner la garde des jeunes enfants, la rentrée scolaire, le soutien aux études. Les collectivités participent également à l’achat de chèques emploi service universel et de titres restaurant.

Quelques collectivités subventionnent un restaurant administratif, d’autres peuvent disposer de leur propre restaurant. Les frais de transport rentrent aussi dans la catégorie des dépenses prises en charge par les employeurs locaux.

03 – Prêts, logement et loisirs

Les agents peuvent bénéficier d’une aide financière exceptionnelle ou d’urgence, sous condition de ressources. Ce sont des prêts sociaux. Concernant le logement, il existe des prêts pour l’amélioration de l’habitat et des aides pour les crédits immobiliers. Des prêts personnels ou pour frais médicaux peuvent être proposés aux agents. La plupart des collectivités développent une action pour les enfants au moment de Noël (cadeaux).

Cette prestation est très rarement soumise à des conditions de ressources. L’aide aux séjours pour les enfants est aussi fréquemment proposée, tout comme la participation aux frais liés aux centres de loisirs. Les activités culturelles, sportives ou de loisirs peuvent être subventionnées par la collectivité, de même que les séjours des agents par la participation à l’achat de chèques vacances. 04 Autres prestations

Dans le panel des prestations proposées par les collectivités à leurs agents, on trouve aussi l’aide à l’achat de billets de spectacle ou de cinéma. Parfois, c’est une participation financière aux abonnements à des magazines pour enfants, pour la location de biens immobiliers, un prêt automobile et même le suivi d’un stage ou le passage du permis de conduire.

Cet article est en relation avec le dossier

Thèmes abordés

Notes

Note 01 Etude nationale sur l’action sociale dans les collectivités territoriales, CNF PT, nov. 2013. Panel de l’étude : 178 communes de plus de 40 00 habitants, 99 départements, 27 régions, 56 EPCI. Retour au texte

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Des prestations sociales par qui, pour qui, dans quels domaines ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X