En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X
Déposez votre CV Fournisseurs du secteur public

Logo Gazette.fr

 

Réagir

Niveau de vie

La complémentaire santé et prévoyance, un progrès à confirmer

Publié le • Par • dans : Actu Emploi, Dossiers Emploi

0

Commentaire

Réagir

euros_halteres_une © viz4biz - Fotolia.com

Si les territoriaux peuvent bénéficier d’une complémentaire santé en partie financée par la collectivité, beaucoup l’ignorent encore…

Voir le sommaire

Cet article fait partie du dossier

Niveau de vie des fonctionnaires : trouver des marges de manœuvre

 

A ce jour, 800 000 agents sur 1,8 million seraient couverts par une complémentaire santé et/ou prévoyance prise en charge par leur collectivité (1). Un peu moins de 8 000 collectivités ont passé des conventions de participation, couvrant ainsi 400 000 adhérents.

Ce sont des contrats de groupe négociés par la collectivité pour obtenir une mutuelle favorable sur le plan tarifaire. L’adhésion des agents reste facultative. La voie de la labellisation a été choisie par 21 000 autres collectivités, qui couvrent, elles aussi, 400 000 agents.

Cette deuxième option prévoit la participation de la collectivité au financement d’un contrat de santé et prévoyance choisi individuellement par l’agent parmi une liste de mutuelles labellisées. Malgré l’existence de ces deux procédures, l’objectif d’une couverture générale pour l’ensemble des agents de la fonction publique territoriale est loin d’être atteint.

Le dispositif met en effet du temps à s’installer. Il a fallu attendre le 8 novembre 2011 pour que les fonctionnaires territoriaux puissent bénéficier d’une complémentaire santé et prévoyance en partie financée par leur collectivité. « La plupart des contrats ont été conclus entre 2012 et 2015 pour six ans. Nous sommes donc encore dans une phase de test », commente Lætitia Allut, directrice de l’emploi au centre de gestion de la Grande Couronne d’Ile-de-France.

Agents mal informés et collectivités frileuses

En raison du contexte financier très contraint, les collectivités se montrent encore frileuses à opter pour des dispositifs de prévention. Les grandes structures préfèrent souscrire à un contrat unique de groupe avec une convention de participation.

« Ce choix s’inscrit dans une stratégie RH. C’est un moyen de faire exister le dialogue social et de donner à l’effectif de la collectivité un sentiment d’appartenance », confie Lætitia Allut. Toutefois, les conventions de participation restent des contrats risqués pour les assureurs car ils n’ont aucune visibilité sur le nombre d’adhésions futures.

Pour avancer sur le terrain de la prévention santé, les collectivités doivent s’appuyer sur une information interne efficace. De fait, comme le rappelle Hélène Becker Martinez, « toute action, aussi positive soit-elle, ne se développe pas sans communication ».

La directrice des ressources humaines de la communauté d’agglomération du val d’Yerres val-de-Seine (9 communes, 177 800 hab., Essonne), se souvient avoir organisé en 2013 « quatre ou cinq réunions d’information en sollicitant les services du centre de gestion. Des rencontres entre prestataires et agents avaient également permis de présenter en détail les contrats.

Enfin, une permanence individuelle sur la prévoyance avait été assurée par un commercial d’une mutuelle un peu partout sur le territoire ». En effet, les agents méconnaissent beaucoup les risques, notamment de perte de salaire, en cas de problème de santé. « Ce sujet est vécu comme un sujet RH uniquement et non comme un enjeu de management, ce qui est dommage » avance Lætitia Allut.

Si elle peut inciter les agents à souscrire des garanties, cette participation à une complémentaire santé reste facultative et son montant libre. Une prochaine étape pourrait consister à la rendre obligatoire, comme le demandent les organisations syndicales.

« Cette préconisation est également portée par l’Entente des territoriaux mais n’est pour l’instant pas reprise par les élus qui y voient une dépense supplémentaire, notamment à cause du contexte budgétaire », constate Claude Soret-Virolle, présidente de l’ADT Inet. « Il faudrait peut-être rendre la participation des agents obligatoire à condition que les contrats soient avantageux pour eux. C’est une piste de travail… », avance Lætitia Allut.

« Chacune des anciennes agglomérations avait un dispositif différent »

Hélène Becker Martinez, DRH de la CA du val d’Yerres val-de-Seine (450 agents, 178 00 hab., Essonne)

Depuis le 1er janvier 2016, nous faisons partie des EPCI qui ont fusionné. Chacune des anciennes agglomérations avait un dispositif différent. Sur les 260 agents de l’ex-collectivité Sénart Val-de-Seine, 83 avaient un contrat labellisé moyennant une participation unique de la collectivité. A Val d’Yerre en revanche, 66 agents sur 176 avaient souscrit à un contrat de santé via une convention de participation passée par la collectivité; 39 agents avaient aussi opté pour une couverture prévoyance auprès d’une mutuelle. Compte tenu de la fusion, une procédure de marché a été relancée par le centre de gestion. Les nouvelles collectivités devaient se prononcer sur leur éventuelle adhésion avant la fin 2016. Le centre de gestion doit maintenant finaliser le marché et proposer aux collectivités de nouveaux contrats. Celles-ci sont libres de leur choix. Dans tous les cas, cependant, les agents anciennement de Val d’Yerre devront changer de mutuelle.

Haut de page

Voir toute l'actualité sur ce dossier Actualité sur ce dossier

12/01 FUSION DES RÉGIONS 300 agents manifestent contre la réorganisation en Bourgogne Franche-Comté

09/01 BILAN DU QUINQUENNAT Fonction publique territoriale : le vrai bilan de François Hollande

15/12 FONCTION PUBLIQUE Le CSFPT valide les nouveaux plafonds de l'indemnité de mobilité attribuée à certains agents

14/11 BAROMÈTRE DES TERRITORIAUX Fonction publique territoriale : doit-on intégrer les primes dans le traitement des agents ?

11/10 FONCTION PUBLIQUE Les approximations de François Fillon sur la fonction publique

16/09 RÉMUNÉRATIONS Salaires dans la FPT : des inégalités de plus en plus fortes

16/08 FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Bilans sociaux 2013 : plus de fonctionnaires, mais pas plus de primes...

07/07 RÉMUNÉRATION Nouveau régime indemnitaire : vers plus d'équité et de transparence

22/06 FONCTION PUBLIQUE Absentéisme : 3 fois plus d'arrêts dans les grandes collectivités que dans les petites

20/06 ETUDE EXCLUSIVE « LA GAZETTE »-PLURALYS Des prestations d’action sociale de plus en plus attendues

25/05 RÉMUNÉRATIONS Le décret sur la revalorisation du point d’indice présenté en conseil des ministres

17/03 FONCTION PUBLIQUE Salaires des fonctionnaires : le point d’indice augmenté de 1,2 % en deux temps

21/01 FONCTION PUBLIQUE La rémunération à la performance dans la fonction publique est un échec pour Terra Nova

08/10 SALAIRES Rémunération et carrière des fonctionnaires : les 10 mesures phares de l’accord PPCR

02/10 FONCTION PUBLIQUE Statut de la fonction publique : les maires de Villes de France refont le match

30/09 CARRIÈRES ET RÉMUNÉRATIONS Rémunération des fonctionnaires : le gouvernement passe en force

09/09 FONCTION PUBLIQUE Effectifs, salaires, temps de travail des fonctionnaires : les propositions choc de la Cour des comptes

05/01 Les primes et indemnités des fonctionnaires territoriaux en 10 questions

16/05 RÉMUNÉRATIONS Gel du point d’indice : les syndicats ne sont pas prêts à lâcher

27/01 [OPINION] FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Rapport « Pêcheur » : de bonnes propositions, des sujets à controverses mais aussi des manques

07/03 FONCTION PUBLIQUE Enquête « emploi et salaires »: l’Insee souligne le déclassement des fonctionnaires de l’Etat

25/02 FONCTION PUBLIQUE Education, emploi, formation, retraite : les propositions du Cese pour lutter contre la précarité des femmes

09/01 RÉMUNÉRATION Fonction publique : revalorisation de 0,3 % du minimum garanti

29/10 VOUS ET VOTRE ARGENT Retraite des fonctionnaires : des solutions pour préserver son niveau de vie

0

Commentaire

Réagir
Publicité
Publicité

Télécharger
l'appli!

En savoir plus

Formations d’experts

0 Commentaire

Ajouter un commentaire
  1. Ajouter un commentaire

      Votre e-mail ne sera pas visible

    Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - 17, rue d'Uzès 75018 Paris cedex 02 ou en cliquant ici.