Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Logement

Une plateforme interprofessionnelle pour aider les locataires en souffrance psychique

Publié le 15/12/2016 • Par Rouja Lazarova • dans : France, Innovations et Territoires, Régions

Remise des clés
Phovoir
Face aux problèmes croissants de troubles de voisinage occasionnés par des personnes souffrant de pathologies psychiatriques, il faut trouver des alternatives à l’expulsion. Qu’elles soient déjà prises en charge par le corps médical ou isolées et en situation d’extrême fragilité, ces personnes bénéficient d’une aide au maintien ou à l’accès au logement. Grâce à une étroite concertation entre secteur psychiatrique et acteurs sociaux, un suivi personnalisé est assuré et, dans certains cas, un bail glissant proposé.

« Nous étions confrontés à des situations qui nous dépassaient : des personnes souffrant de troubles psychiatriques qui décompensaient sur la voie publique ou dans les immeubles, des comportements violents qui créaient la psychose dans les cités, des gardiens agressés », énumère Nassira Abbas, directrice de l’action sociale à Plaine Commune Habitat (PCH).

Face aux pétitions, aux plaintes et à la panique des habitants, la réponse semblait inéluctable : l’expulsion des locataires à l’origine des nuisances. « Mais elle ne résout rien, elle ne fait qu’aggraver les problèmes, provoquant des errances et des réactions encore plus violentes », rappelle-t-elle.

Afin de réfléchir à des solutions plus adaptées, le bailleur social s’est rapproché du Conseil local de santé mentale (CLSM) de Saint-Denis, où sont situés 14 500 des 18 000 logements de son parc.

Il a rejoint un groupe de travail sur la souffrance psychosociale et a consulté des professionnels ...

Article réservé aux abonnés gazette

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

S'abonner Déjà abonné ? connexion

Régions

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Une plateforme interprofessionnelle pour aider les locataires en souffrance psychique

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement