En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X
Déposez votre CV Fournisseurs du secteur public

Logo Gazette.fr

 

Réagir

[OPINION] Tri des déchets

Les communautés de communes doivent assumer leur responsabilité écologique

Publié le • Par • dans : France, Opinions

0

Commentaire

Réagir

RD - VALOR72POLE_054 © Valor Pôle 72

Le réchauffement climatique est un enjeu mondial, en témoigne la signature de l’accord de Paris. Néanmoins, cette action doit toucher l’échelle de chaque pays. Comme on nous le répète, chaque petit geste compte.

David Lelubre © dr

David Lelubre, président de la CC de Bar-sur-Aube

 

Si cette litanie est entrée dans nos têtes, encore faut-il qu’elle rentre aussi dans nos habitudes, car c’est là que réside le véritable enjeu. Un geste quotidien pourrait avoir des effets bénéfiques à long terme : le tri des déchets. La question environnementale est omniprésente dans les médias depuis plusieurs décennies. Et pour cause : les enjeux économiques dus à l’envolée des prix des matières premières et fossiles ont conduit à une implication politique importante et ont placé ces thèmes au cœur des débats publics.

480 kg de déchets par an et par habitant

Le sujet le plus important, aujourd’hui, reste celui du tri des déchets. En effet, en France, leur production moyenne par habitant a été multipliée par cinq au cours des 30 dernières années. Désormais, elle dépasse 480 kg par an et par habitant. Cette hausse s’explique par le fait qu’en consommant beaucoup, on jette beaucoup. Cette surabondance d’emballages représente la moitié du volume de nos poubelles.

Pour tenter de résorber ces problèmes, l’Etat a été conduit à statuer sur le traitement des déchets, et à les placer au centre des enjeux environnementaux et économiques. C’est toutefois bien à l’échelle locale que l’action sera la plus efficace.

Le tri, premier acte écocitoyen

Dès lors, le tri doit apparaître comme le premier acte écocitoyen essentiel et à la portée de tous. Aujourd’hui, les collectivités sont soumises à deux forces contraires. D’un côté, la dotation générale de fonctionnement versée par l’Etat a accusé une baisse d’1 milliard d’euros, réduisant fortement les moyens des collectivités. De l’autre, le volume des déchets est devenu un enjeu primordial pour les collectivités. Pourtant, ces deux mouvements peuvent devenir complémentaires.

En effet, des communautés de communes ont réussi à optimiser leurs dépenses dans certains secteurs afin d’en privilégier d’autres, comme celui de la gestion des ordures ménagères. Pour ce faire, le tri, la déchetterie et les composteurs individuels sont autant d’outils qui facilitent le recyclage. Ces communautés de communes sont le plus souvent celles qui sont labellisées « Territoire à énergie positive pour la croissance verte ».

Donner une place centrale au tri

Cependant, pour que l’action ait des résultats prégnants, il convient que chaque communauté de communes, dont celles qui accueillent des industries polluantes, donnent une place centrale à la question du tri des déchets industriels tout aussi bien que ménagers. Il y a urgence à agir concrètement sur cette question !

Le processus sera long à mettre en route, et les résultats se feront attendre. Mais, d’ici quelques années, on notera des changements plus que bénéfiques à l’échelle globale. C’est pour cette raison qu’il faut croire que chaque petit geste de tri du quotidien est important : ils impulsent, dès aujourd’hui, les grandes actions de demain !

Haut de page

0

Commentaire

Réagir
Publicité
Publicité

Télécharger
l'appli!

En savoir plus

Formations d’experts

Mots-clés

Thèmes abordés Développement durableGestion des déchetsPropreté - déchets

0 Commentaire

Ajouter un commentaire
  1. Ajouter un commentaire

      Votre e-mail ne sera pas visible

    Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - 17, rue d'Uzès 75018 Paris cedex 02 ou en cliquant ici.