Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Niveau de vie

Rebooster le pouvoir d’achat des fonctionnaires

Publié le 07/12/2016 • Par Emmanuelle Quémard • dans : A la une emploi, Actu Emploi, Dossiers Emploi

euros_halteres_une
viz4biz - Fotolia.com
Dans un environnement budgétaire qui rend taboue toute revendication salariale, les fonctionnaires territoriaux osent encore parler de pouvoir d’achat ! Si l’heure n’est certes pas aux manifestations ni aux slogans syndicaux, la question de la rémunération demeure au cœur des préoccupations des agents et constitue un des principaux vecteurs de bien-être au travail.

La reconnaissance financière est une constante des dernières années au sein de la territoriale, dans des proportions qui varient selon les catégories, les agents « C », les plus nombreux, étant les plus mal lotis.

Après six années de gel du point d’indice, – qui a permis aux finances publiques de faire une économie de 7 milliards d’euros –, le gouvernement a desserré l’étau en revalorisant le point d’indice de 0,6 % au 1er juillet 2016 et à nouveau de 0,6 % à compter du 1er février 2017. Un geste symbolique qui arrive un peu tard dans un climat de « fonctionnaire bashing » avivé par les clivages partisans dus à la campagne présidentielle de 2017.

Attaqués sur leur statut vieux de 30 ans, qui serait trop protecteur, et sur leur temps de travail, qui serait sous la barre des 1 607 heures légales, les territoriaux entendent maintenir coûte que coûte leur niveau de vie, au moment même où souffle un vent de modernisation de la fonction publique. L’accord sur les parcours professionnels, les carrières et les rémunérations prévoit notamment une restructuration des grilles de rémunération des cadres d’emplois des catégories A, B et C de 2016 à 2020 afin de rendre les carrières plus valorisantes.

Axée prioritairement sur le traitement indiciaire, la nouvelle politique de rémunération a déjà amorcé le transfert primes-points. Des négociations salariales régulières devraient permettre à l’édifice d’être conforté ou réajusté.

Salaires des fonctionnaires : comparez, simulez, partagez !

Cet article est en relation avec les dossiers

Thèmes abordés

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Rebooster le pouvoir d’achat des fonctionnaires

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X