Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Lutte contre le terrorisme

La radicalisation violente (1) : la prévention

Publié le 16/12/2016 • Par Pascal Weil • dans : Fiches pratiques de la police territoriale • Source : Fiches police

Loin d'être marginal, le phénomène de radicalisation a conduit le gouvernement à adopter en avril 2014 un plan national de lutte contre la radicalisation violente et les filières djihadistes, comprenant 24 mesures administratives et judiciaires destinées à enrayer les départs de djihadistes. Suite à un Comité interministériel de prévention de la délinquance et de la radicalisation (CIPDR) du 9 mai 2016, il a été rebaptisé Plan d'action contre la radicalisation et le terrorisme (PART) dans lequel figurent 80 mesures, dont 50 nouvelles pour lutter contre la radicalisation et le terrorisme.

Depuis 2013, quelques milliers de Français ou résidents étrangers en France sont impliqués dans les filières djihadistes en Syrie et en Irak. Bon nombre d’entre eux se trouvent aujourd’hui dans les zones de combats, plaçant la France en tête des pays européens contributeurs de combattants. Selon le gouvernement, plus de 2 000 personnes ont été identifiées dans ces filières et près de 9 300 personnes ont été signalées pour radicalisation.

En avril 2014, un plan national d’action en matière de prévention de la radicalisation a été adopté, piloté et coordonné par le secrétariat général du comité interministériel de prévention de la délinquance (SG-CIPD), chargé en outre de diffuser les bonnes pratiques.

Le plan national est décliné selon trois axes afin d’empêcher que ...

Article réservé aux abonnés Club prévention sécurité
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Club prévention - sécurité

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club prévention sécurité

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club prévention sécurité

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club prévention sécurité

S'abonner PROFITEZ DE L’OFFRE 30 JOURS GRATUITS Déjà abonné ? connexion
Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

La radicalisation violente (1) : la prévention

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X