En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X
Déposez votre CV Fournisseurs du secteur public

Logo Gazette.fr

1

Commentaire

Réagir

Statistiques

Accueil du jeune enfant en 2015 : les parents tournent le dos aux assistantes maternelles

Publié le • Mis à jour le • Par • dans : Documents utiles, France

1

Commentaire

Réagir

creche © Pink Sherbet Photography [CC BY 2.0], via Wikimedia Commons

Avec 56,1 places d’accueil pour 100 enfants de moins de 3 ans, l’offre d’accueil du jeune enfant continue d’augmenter. Mais le nombre de parents employeurs d’une assistante maternelle ne cesse de diminuer depuis 2013. De quoi remettre en question la stratégie du développement de l’accueil de la petite enfance ?

 

Le 6 décembre 2016, l’Observatoire national de la petite enfance présentait son 11e rapport sur l’accueil du jeune enfant. En 2015, malgré 14 000 naissances de moins, la France conserve sa deuxième place dans le peloton des champions européens des naissances avec 1,96 enfants par femme, derrière l’Irlande.

En 2015, la France compte 2,3 millions d’enfants de moins de 3 ans, dont 61%, d’après les chiffres 2013 de la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees), sont gardés la majeure partie du temps par leurs parents.

Un taux de couverture en augmentation

En 2014, 56,1% des enfants de moins de 3 ans peuvent théoriquement bénéficier d’un mode d’accueil extérieur à la famille (établissement d’accueil du jeune enfant (Eaje), assistante maternelle, école maternelle ou salarié à domicile), soit un point de plus qu’en 2013.

Le taux de couverture continue donc sa lente progression, même si l’offre reste inférieure aux besoins.

En 2014, les Eaje offrent 17,3 places pour 100 enfants de moins de 3 ans, contre 16,6 l’année précédente, tandis que l’accueil individuel se taille la part du lion, avec 33,1 places pour 100 enfants de moins de 3 ans, en progression de 0,2 points par rapport à 2013.

Par ailleurs, 1,7 % des enfants de moins de 3 ans sont gardés par un salarié à domicile, et 4% vont à l’école maternelle.

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Cliquez sur l’image pour l’agrandir

Une année de reprise pour l’accueil collectif

Du point de vue de l’accueil collectif, « après le trou d’air de 2013, 2014 est une année de reprise », s’est félicité Daniel Lenoir, directeur de la Caisse nationale des allocations familiales (Cnaf), qui espère dépasser les 100 000 solutions d’accueil supplémentaires en crèche d’ici à fin 2017. Il est néanmoins resté prudent quant à l’évolution pour 2015, admettant que moins de places avaient été créées par les collectivités territoriales que prévues.

Ces dernières sont à l’origine de 60% des nouvelles places créées en 2014, contre 18% pour le secteur marchand, et 18% pour les associations et mutuelles.

Parallèlement à cela, le recours aux Eaje, lui, augmente. L’attrait des familles pour l’accueil collectif ne se dément toujours pas. De 947 600 enfants inscrits en 2013, nous sommes passés à 960 400 en 2014, soit 1,35% d’augmentation.

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Cliquez sur l’image pour l’agrandir

Baisse du recours aux assistantes maternelles

Mais le fait inquiétant sur lequel s’est appesanti l’Observatoire est la baisse du recours au mode d’accueil individuel pour la troisième année consécutive. En 2014, 605 900 enfants de moins de 3 ans étaient accueillis par une assistante maternelle. Ils ne sont plus de 598 200 en 2015, soit une baisse de 1,2%. Depuis 2013, le nombre de parents employeurs d’une assistante maternelle ne cesse de diminuer.

En 2015, 1,08 millions d’employeurs ont recours aux services de 337 0000 assistantes maternelles, soit 9500 de moins qu’en 2014, et 16500 de moins qu’en 2013.

De même, le nombre d’heures déclarées diminue pour la troisième année consécutive : -1,7% par rapport à 2014 (-1,6% en 2014 par rapport à 2013, -0,2% en 2013 par rapport à 2012). “On n’atteindra pas les 100 000 enfants supplémentaires chez les assistantes maternelles. De toute façon nos moyens d’actions sont limités”, en a conclu Daniel Lenoir.

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Cliquez sur l’image pour l’agrandir

Le congé parental à la peine

Un phénomène qui s’accompagne paradoxalement d’une baisse « historique » du nombre de bénéficiaires d’un complément d’activité. De fait, les parents qui travaillent à temps partiel ou qui ont cessé leur activité peuvent percevoir un complément d’activité (Clca, Colca ou PreParE).

Entre 2014 et 2015, le nombre de familles bénéficiaires a diminué de 7,6% (-37 000), essentiellement lié à la baisse du nombre de bénéficiaires qui choisissent de s’arrêter complètement de travailler.

Il est encore trop tôt pour incriminer la récente réforme du congé parental qui incite les couples à partager ce congé entre le père et la mère. La crise économique exclut-elle des familles qui souhaiteraient pouvoir bénéficier d’un congé parental et qui n’en remplissent plus les critères ? Cette double diminution est suffisamment inquiétante pour que la Cnaf ait décidé d’y consacrer des travaux exploratoires, dont les résultats seront publiés en début d’année prochaine.

 

Références

Haut de page

1

Commentaire

Réagir
Publicité
Publicité

Télécharger
l'appli!

En savoir plus

Formations d’experts

Mots-clés

Thèmes abordés Petite enfance

1 Commentaire

Ajouter un commentaire
  1. 1. Joey 15/12/2016, 16h49

    Pour mieux comprendre pourquoi les parents se détournent des assistantes maternelles et pourquoi ce type de mode de garde est à abandonner :
    http://www.agoravox.fr/actualites/societe/article/parent-employeur-un-statut-145040

  1. Ajouter un commentaire

      Votre e-mail ne sera pas visible

    Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - 17, rue d'Uzès 75018 Paris cedex 02 ou en cliquant ici.