Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Aménagement numérique

Très haut débit : arrivée des grands opérateurs sur les réseaux d’initiative publique

Publié le 24/11/2016 • Par Claire Chevrier • dans : France

tres-haut-debit-cable-telecom-une
S. Thenard - Fotolia.com
Le colloque "Territoires et réseaux d'initiatives publiques" (TRIP) de l'Association des villes et des collectivités pour les communications électroniques et l'audiovisuel (Avicca) a été l'occasion de faire le point sur la commercialisation des réseaux d'initiative publique (RIP). Free et Bouygues Télécom viennent en effet de confirmer leurs négociations, notamment avec Axione. Du côté de la mobilité, la plate-forme qui permettra de signaler les zones blanches sera disponible fin 2016 en version bêta.

« Nous avançons chaque jour mais nous ne voyons pas encore le bout du tunnel ou plutôt des fourreaux pour faire déboucher la fibre dans tous les territoires. Cependant, la mobilisation des collectivités est bien là, celle de l’Etat et des industriels, équipementiers et opérateurs aussi », rassure Patrick Chaize, président de l’Avicca et sénateur de l’Ain.

Le Plan France Très Haut Débit avance, et d’autant plus vite qu’il a été validé par la Commission Européenne dans son intégralité. Axelle Lemaire, la secrétaire d’Etat au numérique, a d’ailleurs assuré qu’il « était durablement inscrit dans le paysage. »

Ainsi, le projet loi de finances 2017 prévoit 409,5 millions d’euros pour ce plan contre 150 millions au budget 2016. D’ailleurs, Antoine Darodes, directeur de l’Agence du numérique, a reconnu qu’il ne décaisserait d’ici la fin de l’année qu’une centaine de millions, suite à des retards administratifs.

Selon lui,  un million de prises FTTH ont été produites en 2014 contre deux millions en 2016. On peut donc prévoir une forte accélération, notamment avec la montée en puissance des réseaux ...

Article réservé aux abonnés gazette

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

S'abonner Déjà abonné ? connexion

Cet article est en relation avec les dossiers

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Très haut débit : arrivée des grands opérateurs sur les réseaux d’initiative publique

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X