En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X

Club Prévention Sécurité

 

Réagir

Travail social

« Plus que jamais, il ne faut pas abandonner la présence sociale et républicaine dans les quartiers ! »

Publié le • Par • dans : A la Une prévention-sécurité, Actu experts prévention sécurité, France

0

Commentaire

Réagir

photoAMF_opt © DR

Six mois après les Assises nationales de la prévention spécialisée, la présidente du CNLAPS, Anne-Marie Fauvet, qui fédère les associations du secteur, renouvelle ses inquiétudes concernant les coupes budgétaires dont les éducateurs de rue font les frais. Elle souligne également le rôle "indispensable et irremplaçable" des professionnels pour maintenir le dialogue avec les jeunes en voie de radicalisation.

En avril dernier, les Assises nationales de la prévention spécialisée avaient été marquées par la colère des éducateurs de rue contre les baisses à répétitions de leurs budgets. En ligne de mire : les décisions parfois brutales de certains conseils départementaux en proie à une forte pression financière. Au risque, disaient-ils alors dans la Gazette, de menacer la survie de la « prèv ». Qu’en est-il aujourd’hui ? Alors que les représentants du gouvernement son attendus la semaine prochaine pour rassurer les professionnels (lire l’encadré ci-dessous), la présidente du Comité national de liaison des acteurs de la prévention spécialisée (CNLAPS), Anne-Marie Fauvet, dresse un bilan contrasté.

Six mois après vos Assises nationales, qu’est-ce qui a changé ...

CONTENU RÉSERVÉComment accéder à ce contenu ?

NON ABONNÉ ?

Nouvel utilisateur ? Créez votre compte

Offre pour l’ensemble des agents de votre collectivité, demandez un devis

Haut de page

0

Commentaire

Réagir
Publicité
Publicité

Télécharger
l'appli!

En savoir plus

Formations d’experts

VOUS ÊTES ABONNÉ AU MAGAZINE LA GAZETTE DES COMMUNES

Où trouver mon numéro d’abonné ?

Le numéro d'abonné se trouve sur l'emballage plastique du magazine. Il s'agit de la série des 8 ou 9 premiers caractères du code présent au-dessus de l'adresse postale. Il peut comporter un / ou une lettre.

Dans les exemples ci-contre, les numéros d'abonné sont :
1/1234567 ou A1234567

J'ai jeté l'emballage du magazine. Comment retrouver mon numéro ?

Demandez votre numéro d'abonné auprès du service abonnement : 01 40 13 50 65

VOUS ÊTES ABONNÉ A LA GAZETTE OU AU CLUB PREMIUM

Où trouver mon numéro d’abonné ?

Votre numéro d’abonné vous a été envoyé par e-mail.
Il est composé d’un chiffre puis d’un slash (/) suivi d’une série de 7 chiffres
(exemple : 1/2345678)

Vous ne retrouvez pas votre numéro d’abonné ?

Demandez le auprès du service abonnement :
0 820 320 901 (Numéro Indigo : 0.12€TTC/min)