Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Travail social

« La radicalisation constitue une forme contemporaine de rupture »

Publié le 22/11/2016 • Par Emilie Lopes • dans : Actu experts prévention sécurité, France

LERAY-Marc
ML
L'Association nationale point accueil-écoute jeunes (ANPAEJ) intervient depuis plusieurs années pour réparer les ruptures entre les jeunes et la société. Le 24 octobre dernier, elle a signé une convention avec l’Etat faisant de cette association un des acteurs majeurs de la prévention de la radicalisation. Son président, Marc Leray, répond à nos questions.

Vous avez signé le 24 octobre dernier une convention avec l’Etat sur les questions de radicalisation. Que prévoit-elle ?

Cette convention avec l’État a été signée au travers de différents ministères : Affaires Sociales, Familles, Jeunesse, Ville, Intérieur et l’ANPAEJ. Elle permet d’identifier notre association comme tête de réseau fédérant les PAEJ qui représentent 500 points de contact avec la jeunesse sur le territoire national.
L’objet de la convention est de mettre en place des actions de prévention auprès des jeunes et des familles qui sont confrontés aux phénomènes de radicalisation. Elle vise à renforcer les interventions en matière de prévention de la radicalisation qui seront annexées aux contrats villes. Les PAEJ sont désormais identifiés comme des acteurs qui se mobilisent pour ...

Article réservé aux abonnés gazette
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Club prévention - sécurité

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

S'abonner Déjà abonné ? connexion

Références

Site web de l'ANPAEJ

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

« La radicalisation constitue une forme contemporaine de rupture »

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X