Urbanisme

Plan local d’urbanisme intercommunal : regards croisés entre élu et juriste

Par • Club : Club Techni.Cités

celeste clochard - Fotolia

Olivier Pavy, Président de la communauté de communes de Sologne et des rivières, maire de Salbris, et Philippe Petit, avocat (cabinet Philippe Petit et associés) se sont livrés, lors des Rencontres des villes et territoires urbains (RVTU - Lyon 8 novembre 2016) à un exercice de « regards croisés ». Au menu, l’épineuse question des plans locaux d’urbanisme intercommunaux (PLUI).

Le plan local d’urbanisme intercommunal (PLUI) génère de nombreuses interrogations. Entre la complexité de ce document d’urbanisme, un calendrier d’élaboration serré et une instabilité législative particulièrement marquée, le PLUI suscite de nombreuses réactions. Mais elles ne sont pas toujours négatives et le PLUI n’est plus un sujet « tabou », marqué du sceau de la dépossession de compétences des élus locaux. Sa mise en chantier entraînerait  notamment le développement d’une culture urbanistique partagée.

Quel regard portez-vous sur la mise en place des PLUI ?

Olivier Pavy (OP) – Je regrette un empilement législatif. Depuis la loi SRU, nous avons eu une loi « Grenelle 1 » puis une loi « Grenelle 2 » sans compter certaines dispositions de la loi « Biodiversité ». Même dans les lois de simplification de la vie des entreprises, on trouve des dispositions modificatrices en urbanisme.

Pour les élus, c’est une vraie difficulté. Il faut maitriser la législation, tout en engageant des démarches de collaboration. Le PLUI est un document « politique » de construction d’un territoire.

Philippe Petit (Ph. P) –J’identifie des difficultés de lecture, de calendrier, d’articulation des documents, anciens et nouveaux, et de leurs périmètres. Avec, à la clé, des risques contentieux importants.

Comment définiriez-vous le PLUI ?

PHP –C’est un défi de gestion locale marqué par un retour en force de l’Etat. C’est une curiosité : on a quitté la recherche de consensus pour une méthode plus autoritaire, voire coercitive. Sans ...

Article réservé aux abonnés

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes
  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club Techni.Cités

Déjà abonné ? Identifiez-vous
+
Mot de passe oublié ?
Article réservé aux abonnés

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes
  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, profitez de l’offre découverte 30 jours gratuits !

Offre découverte
Article réservé aux abonnés

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes
  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club Techni.Cités

ABONNEZ-VOUS
Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

services

Thèmes abordés

Retrouvez tous nos produits sur La plateforme de mise en relation entre professionnels de la commande publique et fournisseurs

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP