En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X
Déposez votre CV Fournisseurs du secteur public

Logo Gazette.fr

 

Réagir

Présidentielle 2017

Présidentielle 2017 : les enjeux-clés pour les collectivités territoriales

Publié le • Mis à jour le • Par • dans : Dossiers d'actualité

0

Commentaire

Réagir

presidentielle-2017 © P. Distel - La Gazette

Quelles sont les ambitions des candidats à l'élection présidentielle de 2017 pour les collectivités territoriales, et la fonction publique ? Quelle est leur vision d'une République qui n'a jamais été aussi décentralisée, mais dont l'autonomie - constitutionnelle - des territoires vis-à-vis du pouvoir central reste à prouver ?

Voir le sommaire

Cet article fait partie du dossier

Présidentielle 2017 : les enjeux-clés pour les collectivités territoriales

 

Généralement maintenues à la marge de la scène médiatique et politique, les collectivités territoriales occupent une place de choix à l’occasion de cette présidentielle 2017. En jeu : l’avenir de leurs agents, et donc, d’un modèle de société. Doivent-ils encore être soumis au statut de la fonction publique territoriale ? Faut-il réduire les effectifs dans les collectivités et augmenter le temps de travail ?

Les Républicains opèrent une offensive inédite destinée à réduire le coût de la fonction publique.

Le PS dénonce une opération de bradage du service public.

A l’occasion de ce scrutin, le clivage gauche-droite retrouve ses lettres de noblesse. Des zones de flou demeurent cependant.

La baisse des dotations versées par l’Etat aux collectivités sera-t-elle poursuivie ? Dans quelle ampleur ? Soucieux de ménager les susceptibilités des élus locaux, les postulants se gardent de trop s’engager sur ce terrain miné.

Ils se montrent plus déterminés à en finir avec des institutions contestées comme la métropole du Grand Paris.

Personne, néanmoins, ne prône un grand soir des territoires. Avec l’avènement des super-régions et la redistribution des compétences, chacun est, peu ou prou conscient qu’une pause s’impose.

Haut de page

Cet article est en relation avec

Voir toute l'actualité sur ce dossier Actualité sur ce dossier

16/01 PRÉSIDENTIELLE 2017 Primaire à gauche : ce qu’ils ont dit sur la laïcité

16/01 BAROMÈTRE DES TERRITORIAUX Faut-il une nouvelle réforme territoriale ?

12/01 PRÉSIDENTIELLE 2017 Primaire à gauche : ce que l’on sait des programmes des candidats

10/01 ASSOCIATIONS D'ÉLUS Présidentielle 2017 : la France périphérique fait entendre sa voix

10/01 ELECTIONS Présidentielle 2017 : l'agenda des parrainages dévoilé

09/01 BAROMÈTRE DES TERRITORIAUX Fonction publique : êtes-vous favorable à la fin des 35 heures ?

06/01 [EDITORIAL] BONNE ANNÉE 2017 ! Vœux pieux et exercice anaphorique

04/01 [BILLET] ELECTIONS Des réponses (un peu) légères à la mal-inscription sur les listes électorales

02/12 DÉCENTRALISATION La réforme territoriale, symbole d’un quinquennat pas comme les autres

29/11 FONCTION PUBLIQUE Les syndicats sonnent le rassemblement face aux annonces de François Fillon

24/11 [OPINION] FONCTION PUBLIQUE Fonctionnaires : les raisons d’un «désamour»

21/11 [OPINION] FONCTION PUBLIQUE Avis de tempête sur les fonctionnaires

21/11 PRIMAIRES DE DROITE François Fillon et Alain Juppé : leurs grands entretiens à la Gazette

18/11 PRIMAIRES DE DROITE Organisation des primaires de droite : les mairies de gauche jouent le jeu

17/11 ELECTION PRÉSIDENTIELLE François Fillon : "Il faut réduire les effectifs dans la fonction publique"

14/11 INFRASTRUCTURES DE TRANSPORT Présidentielles : les 12 propositions prêtes à l’emploi de la FNTP

0

Commentaire

Réagir
Publicité
Publicité

Télécharger
l'appli!

En savoir plus

Formations d’experts

0 Commentaire

Ajouter un commentaire
  1. Ajouter un commentaire

      Votre e-mail ne sera pas visible

    Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - 17, rue d'Uzès 75018 Paris cedex 02 ou en cliquant ici.