En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X

Club Prévention Sécurité

1

Commentaire

Réagir

Sécurité

Police-population : comment rétablir durablement la confiance ?

Publié le • Par • dans : A la Une prévention-sécurité, France, Veille documentaire prévention-sécurité

1

Commentaire

Réagir

controleID_videopatrouille © Flickr

Un rapport du think tank Terra Nova pointe la crise de légitimité de la police auprès de la population et, pour en sortir, milite pour une police «généraliste, territoriale et de contact».

 

C’est une réalité : les relations police-population ne sont pas vraiment bonnes. Et ce n’est pas nouveau. Mais alors, comment rendre la police plus légitime aux yeux de la population et rétablir le lien de confiance entre les deux ? C’est à cette question centrale, qui conditionne l’action policière, que répond le rapport du think tank Terra Nova, proche du parti socialiste, publié le 2 novembre et intitulé « Police et population : pour des relations de confiance ».

L’ensemble des acteurs de la sécurité impliqués

Elaboré par un groupe de travail présidé par Jacques de Maillard, directeur adjoint du Centre de recherches sociologiques sur le droit et les institutions pénales (Cesdip), il dresse d’abord un état des lieux des rapports entre la police du quotidien, de tranquillité et de sécurité publique et la population, dans un contexte où « l’état moral des policiers n’est pas très bon. Mal-être au travail, manque de confiance dans la hiérarchie, sentiment de ne pas être compris par le public et de manquer cruellement de moyens sont des expressions récurrentes de leur malaise. De plus, la période actuelle a vu le terrorisme devenir une préoccupation centrale ».

Un travail ambitieux qui va bien au-delà de la seule police nationale (la plus importante en nombre) et qui concerne « l’ensemble des forces, publiques et privées, nationales et locales, qui œuvrent à ces missions : la police nationale, la gendarmerie nationale, mais aussi les polices municipales dans leur diversité, ainsi que les services de sécurité employés dans les transports, dans les habitats collectifs ou encore les zones commerciales et culturelles », soulignent les auteurs.

Faire de la confiance une priorité

Au cœur du rapport : renforcer la légitimité des forces de l’ordre. Et de présenter ce que recouvre une police légitime ou « en laquelle on a confiance » : celle qui se fait plus facilement obéir par le public, avec laquelle les citoyens sont plus enclins à coopérer, et capable de susciter de l’adhésion et de l’identification collective à une communauté symbolique.

Pour relégitimer l’action policière, Terra Nova formule une série de préconisations autour d’une idée centrale : mettre en place « une police généraliste, territoriale et de contact ». « L’objectif est que les services de police dans leur ensemble fassent de la qualité de la relation avec la population une priorité, afin de renforcer leur légitimité dans les différentes franges de la société française, faciliter leur travail au quotidien et accroître l’efficacité de leur action ».

Plusieurs leviers à actionner

Pour le think tank, plusieurs leviers qui « forment un tout » doivent être actionnés. Les missions de la police doivent être réorientées et les modes d’action s’adapter aux territoires. Le recrutement des policiers doit s’appuyer sur une diversité de profils et la formation axée sur les problématiques de terrain. L’organisation de la police devrait être décentralisée et l’action policière évaluée. Enfin, les relations avec les partenaires locaux doit être resserrée en renforçant notamment le positionnement du maire, et les rapports directs avec la population devraient être favorisés.

Haut de page

1

Commentaire

Réagir
Publicité
Publicité

Télécharger
l'appli!

En savoir plus

Formations d’experts

Mots-clés

Thèmes abordés Police municipaleSécurité publique

1 Commentaire

Ajouter un commentaire
  1. 1. Aniki 15/11/2016, 11h16

    Merci Terra Nova!! Que ferions nous sans vous et vos lapalissades??

    Pour ma part, la solution est très simple, deux aspects :

    1. Les Polices doivent êtres craintes car c'est leur rôle.

    Donc modification des règles d'engagement : sommation d'obéir, si refus, immobilisation systématique par tazer (individu non armé) ou arme à feu (individu armé létal ou arme par déstination).

    2. Les Polices se doivent d'être exemplaires.

    Donc, caméras dans tous les véhicules de service et sur les agents. Toute intervention doit être filmée (même renseigner un citoyen) pour, d'une part garantir la légitimité de l'intervention de l'agent et par conséquent le protéger, et surtout, d'autre part, protéger le citoyen des dérives comportementales de certains agents (impolitesse, abus de pouvoir, etc...).

    Moralité,
    Vous, Citoyen, n'obéissez pas à la Police? vous mangez!
    L'agent abuse de son autorité envers vous, Citoyen? il mange!

    Ces simples mesures permettraient de tendre vers ce qui s'appelle le respect mutuel.

    Je sais, je suis un rêveur... Un policier rêveur...

  1. Ajouter un commentaire

      Votre e-mail ne sera pas visible

    Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - 17, rue d'Uzès 75018 Paris cedex 02 ou en cliquant ici.