En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X

Club Prévention Sécurité

 

Réagir

Sécurité

Le malaise gagne la sécurité privée et les polices municipales

Publié le • Mis à jour le • Par • dans : A la Une prévention-sécurité, Actu experts prévention sécurité

0

Commentaire

Réagir

agent de sécurité © Phovoir

Si le gouvernement semble avoir réussi à calmer le malaise des policiers nationaux, la grogne a gagné les rangs de la sécurité privée qui se mobilise depuis mercredi 2 novembre. Et les policiers municipaux pourraient, eux aussi, vouloir se faire entendre.

« Il s’agit d’un ras-le-bol. Et on ne s’arrêtera pas là ! » Tel est le constat de Nelson Barbosa, agent de sécurité privée et délégué CFTC. Le 2 novembre dernier, l’intersyndicale CGT, CFTC et Unsa a appelé les salariés de la branche sécurité privée à se mettre en grève pour demander notamment une augmentation des salaires de 10% net. « Cet appel a été lancé à la suite d’un ras-le-bol général, face à l’autisme des syndicats patronaux qui ne veulent rien entendre. Nous n’avons pas, dans notre secteur, de culture de manifestation mais nous ne pouvions plus nous taire. Pendant des années, nos salaires ont été gelés. Aujourd’hui, nous demandons une vraie reconnaissance qui passe par une revalorisation salariale », estime le syndicaliste.

Depuis les attentats du 13 novembre, les agents assurent ...

CONTENU RÉSERVÉComment accéder à ce contenu ?

NON ABONNÉ ?

Nouvel utilisateur ? Créez votre compte

Offre pour l’ensemble des agents de votre collectivité, demandez un devis

Haut de page

0

Commentaire

Réagir
Publicité
Publicité

Télécharger
l'appli!

En savoir plus

Formations d’experts

Mots-clés

Thèmes abordés Police municipaleSécurité publique

VOUS ÊTES ABONNÉ AU MAGAZINE LA GAZETTE DES COMMUNES

Où trouver mon numéro d’abonné ?

Le numéro d'abonné se trouve sur l'emballage plastique du magazine. Il s'agit de la série des 8 ou 9 premiers caractères du code présent au-dessus de l'adresse postale. Il peut comporter un / ou une lettre.

Dans les exemples ci-contre, les numéros d'abonné sont :
1/1234567 ou A1234567

J'ai jeté l'emballage du magazine. Comment retrouver mon numéro ?

Demandez votre numéro d'abonné auprès du service abonnement : 01 40 13 50 65

VOUS ÊTES ABONNÉ A LA GAZETTE OU AU CLUB PREMIUM

Où trouver mon numéro d’abonné ?

Votre numéro d’abonné vous a été envoyé par e-mail.
Il est composé d’un chiffre puis d’un slash (/) suivi d’une série de 7 chiffres
(exemple : 1/2345678)

Vous ne retrouvez pas votre numéro d’abonné ?

Demandez le auprès du service abonnement :
0 820 320 901 (Numéro Indigo : 0.12€TTC/min)