Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Le Vendée Globe, un outil au service du département

Jusqu’où la Vendée pourra-t-elle accompagner le Vendée Globe?

Publié le 03/11/2016 • Par David Picot • dans : Régions

Vendée globe compressé
Domaine Drogant
Le département de Vendée est à la fois le propriétaire, l’organisateur et le sponsor principal du Vendée Globe, la course au large dont le départ est donné ce 6 novembre des Sables d’Olonne. « Pas question de lâcher ce grand évènement » promet Yves Auvinet, le président du Conseil départemental, malgré son coût en hausse.

Depuis le 15 octobre 2016, date d’ouverture du village départ du Vendée Globe, les Sables d’Olonne (14 253 hab.) sont en apnée. Au cours des deux premières semaines, 700 000 visiteurs ont sillonné les pontons. Et pour le dimanche 6 novembre, jour du départ, plus de 300 000 curieux devraient se masser autour d’un chenal qui prendra des allures de stade de football. « C’est incroyable » sourit Yves Auvinet (divers droite) qui reçoit dans sa loge largement vitrée, surplombant les pontons.

Avec le ‘Vendée’ comme disent les initiés, le département a la particularité d’être à la fois sponsor, organisateur et propriétaire. Et ce, à travers une société d’économie mixte – la SAEM Vendée – dont il détient 56%. Les autres parts reviennent à la ville des Sables d’Olonne (16%), à la Région des Pays-de-la-Loire (12%) et à une trentaine d’entreprises locales (15%).

Un budget en hausse

Le budget de cette édition ...

Article réservé aux abonnés gazette

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

S'abonner Déjà abonné ? connexion

Cet article est en relation avec le dossier

Thèmes abordés

Régions

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Jusqu’où la Vendée pourra-t-elle accompagner le Vendée Globe?

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement