Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club RH

Elections professionnelles

Le vote électronique fait une percée remarquée

Publié le 10/11/2016 • Par Claire Chevrier • dans : Innovations et Territoires, Régions, Toute l'actu RH

elections-professionnelles-dans-la-fonction-publique-taux-de-participation-en-leger-recul
Nemo/Pixabay CC
Les agents de la région Nouvelle Aquitaine ont récemment élu leurs représentants du personnel grâce à un scrutin mixte de bulletins papier et internet.

Nouvelle Aquitaine 7 900 agents • 5,8 millions d’hab.

«Notre région s’étend dorénavant sur un territoire grand comme l’Autriche et compte près de 8 000 agents. Mettre une urne dans tous les lieux où ils travaillent était difficile », rappelle le directeur des ressources humaines de la région Nouvelle Aquitaine, Jean-Luc Tarrega. « Dès le départ, nous n’étions pas défavorables au vote à distance, car, avec plus de 330 lycées, nous étions conscients que le vote à l’urne ne serait pas possible pour tous. Il nous aurait été très difficile de fournir autant d’assesseurs, concède Caroline Charruyer, représentante FA-FPT. Nous avions cependant des réserves sur le vote électronique, à cause des soucis rencontrés lors des élections dans la fonction publique d’Etat en 2011. » La direction a donc proposé deux canaux : le vote par courrier du 8 au 30 juin et le vote dématérialisé du 23 au 30 juin.

Rassurer sur le secret

Au final, Jean-Luc Tarrega tire un bilan positif : « Tout s’est bien déroulé et le coût de ces élections n’a été que de 70 000 euros. Cela nous aurait coûté au moins le double si nous avions opté pour le vote à l’urne. » Il ne cache pas que l’organisation d’un tel scrutin s’est révélée assez complexe, même si le décret du 9 juillet 2014 spécifie les conditions et modalités de mise en œuvre du vote électronique par internet. Il a fallu, en moins de six mois, passer un marché public, gérer les craintes des syndicats ainsi que ...

Article réservé aux abonnés gazette
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

S'abonner Déjà abonné ? connexion

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club RH

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Le vote électronique fait une percée remarquée

Votre e-mail ne sera pas publié

Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X