Santé publique

Comment accélérer les procédures de régularisation des captages d’eau potable pour les collectivités ?

Par • Club : Club Techni.Cités

Les captages d’eau potable sont régis par les codes de la santé publique et de l’environnement : préalablement à leur exploitation, les collectivités doivent obtenir l’autorisation d’utiliser de l’eau en vue de la consommation humaine, l’institution des périmètres de protection et l’autorisation de prélèvement en eau. Afin d’améliorer la protection des captages, les ministères chargés de l’environnement, de la santé et de l’agriculture ont engagé une réflexion sur les outils réglementaires mobilisables.

Un rapport d’une mission commune d’inspection de 2014 propose, outre le rapprochement des procédures réglementaires du code de la santé publique et du code de l’environnement, de nombreuses pistes de travail, dont la rationalisation de la taille des collectivités, l’amélioration des outils juridiques, techniques et financiers disponibles, et l’amélioration de la gouvernance. En parallèle de ces réflexions, le gouvernement met en œuvre des démarches de simplification.

Outre la règle du « silence vaut accord », en ce qui concerne les procédures issues du code de l’environnement, dans le cadre des états généraux de la modernisation du droit de l’environnement, différentes pistes de simplifications administratives ont été définies. Ainsi, une feuille de route du Gouvernement a été élaborée, comprenant différents chantiers permettant de mettre en œuvre le choc de simplification annoncé par le Président de la République. Par exemple, dans ce cadre, des expérimentations ont été lancées par le biais de la loi du 2 janvier 2014 habilitant le gouvernement à simplifier et sécuriser la vie des entreprises, permettant de rapprocher différentes polices environnementales dans le cadre d’autorisations intégrées.

Ainsi, le gouvernement a été habilité, par l’article 103 de la loi du 6 août 2015 pour la croissance, l’activité et l’égalité des chances économiques, à créer par ordonnance d’ici février 2017 une procédure d’autorisation environnementale commune. Les projets d’ordonnance et de décret d’application sont en cours de consultation. Ils doivent permettre d’instaurer un dispositif d’autorisation environnementale unique, adressée à un service instructeur unique « guichet unique », avec une procédure d’instruction commune articulée en trois temps (instruction, enquête publique, décision), dans des délais raccourcis du fait notamment de la rationalisation des procédures de consultations, avec un régime contentieux modernisé. Ces démarches d’allègement des procédures administratives devraient permettre une totale maîtrise des délais d’instruction.

Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

services

Thèmes abordés

Retrouvez tous nos produits sur La plateforme de mise en relation entre professionnels de la commande publique et fournisseurs

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X