Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Projet de loi de finances 2017

PLF 2017 : pourquoi cette bataille sur les variables d’ajustements ?

Publié le 28/10/2016 • Par Cédric Néau • dans : A la Une finances, Actu experts finances, Décryptages finances, France

Fotolia_91103710_XS2
Fotolia Alex_Po
Le PLF est d’ordinaire l’occasion d’un match serré entre les collectivités et l’Etat. Mais cette année, ce texte prend l’allure d’un vrai champ de bataille autour d’un enjeu principal, les variables d’ajustements. Pourquoi tant de tensions sur un dispositif technique, obscur et susceptible, dans les jours qui viennent, d’être à l’origine de nouveaux fronts ?

Cet article fait partie du dossier

PLF 2017 : un budget d'ajustements

Pour les collectivités comme pour l’Etat, les variables d’ajustement c’est un peu le fort de Douaumont du PLF 2017. Comme ce symbole de la bataille de Verdun, ces variables ont été l’objet d’offensives et contre-offensives virulentes de la part de chaque camp ces derniers jours, pour aboutir à une solution intermédiaire qui consiste à faire payer un peu tout le monde, départements, régions et bloc communal.
Bien qu’adoptée, cette disposition n’a pourtant rien d’un cessez-le-feu.

Multiplier les fronts

Au contraire : « C’est un jeu de bonneteau », s’étrangle un représentant d’une association du bloc communal qui n’accepte pas de voir les communes et intercommunalités se faire charger la barque de 200 millions d’euros supplémentaires. « Dans ce cas, il fallait annoncer au congrès des maires une ...

Article réservé aux abonnés gazette
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Club finances

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

S'abonner Déjà abonné ? connexion
Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

PLF 2017 : pourquoi cette bataille sur les variables d’ajustements ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X