Gemapi – stationnement – berges de la Seine – pesticides …l’actu de la semaine

Par
Capture

Markus Spiske

Retrouvez l'actualité du 11 au 17 septembre 2016 sur les thèmes qui concernent le club Techni.Cités : eau-assainissement, voirie, aménagement du territoire, transports...

Gemapi - En 2013, deux ans avant la promulgation de la loi NOTRe, seulement la moitié des communes avaient transféré leurs compétences en eau et assainissement à l’échelon intercommunal. C’est la conclusion d’un rapport publié par l’observatoire de l’Onema. Ce dernier devrait suivre chaque année la progression de ce transfert, qui doit être effectif au 1er janvier 2020. [Lire le rapport de l'Onema et notre article sur les pionniers de la Gemapi]

Stationnement - Suite à la votation organisée par la mairie, les grenoblois se sont prononcés contre une hausse des tarifs de stationnement adoptés en juin dernier par la mairie, qui était passée à un montant de 12 euros par mois en moyenne (66% contre, 31% pour et 3% blanc). Mais ce choix ne sera pas suivi d’effet, faute de participants. En effet, seulement 6 678 personnes se sont exprimées, alors qu’il fallait 20.000 voix et 50% des suffrages pour que les tarifs de stationnement soient abrogés. [20 minutes]

Berges de la Seine - Le comité d’évaluation de la fermeture des voies sur Berges, présidé par Pierre Carli et créé le 12 septembre dernier par la présidente de la Région Ile-de-France, Valérie Pécresse, vient de rendre ses premières conclusions. Selon les auteurs, la piétonnisation des berges de la rive droite de la Seine a sensiblement allongé le temps de transport au cœur de Paris. Ceux-ci pointent des données « nettement différentes » de celles publiées par la ville de Paris. [Le Point]
Le Club Techni.cités vous proposera mercredi un décryptage sur cette bataille de chiffres.

TER - Grand Est, Auvergne-Rhône-Alpes, PACA, Occitanie et Pays de la Loire. Elles sont désormais cinq régions à négocier avec la SNCF à propos des conventions pour les TER, la fin de ce monopole devant se terminer en 2019. [Mobilicités]

Pesticides - Les associations environnementales alertent l’opinion sur le projet de révision de l’arrêté ministériel du 12 septembre 2006, qui fixe les règles en matière d’utilisation de pesticides (délais de rentrée dans la parcelle après traitement, protection des zones non traitées, prise en compte de l’intensité du vent, etc.). Sa rédaction est jugée d’ »une opacité particulièrement inquiétante », et ces associations estiment que le nouveau texte, à l’état actuel, est une régression.

Toulouse - La ville rose a dévoilé, le 5 octobre, une nouvelle gamme tarifaire pour les transports en commun de son agglomération. Fondée sur les revenus des usagers, celle-ci prévoit de mettre fin à la gratuité pour les seniors et à une augmentation des tarifs pour les jeunes. A terme, il est prévu que la réforme génère 10 millions d’euros de recettes supplémentaires. [Mobilicités]

Rouen - Une enquête publique s’est ouverte vendredi 14 octobre sur un projet contesté d’immersion en mer de 50 millions de m3 sur 10 ans de sédiments dragués par le port de Rouen. L’enquête publique qui concerne 68 communes (40 du Calvados, 18 de Seine-Maritime, 10 de l’Eure), se déroule jusqu’au 17 novembre. [Ouest-France]

Grand Paris - L’appel à projets « le Grand Paris des déblais », lancé par la Société du Grand Paris, aura lieu le vendredi 21 octobre. Il vise à identifier et tester sur les chantiers des solutions concrètes sur l’ensemble de la chaîne de gestion des déblais : caractérisation et traçabilité, traitement et valorisation, transport, etc. [En savoir plus]

Et aussi…

La Région Île-de-France et la Direction régionale Île-de-France de l’Ademe lancent un troisième appel à projets commun visant à développer la méthanisation [consulter l'appel] ;

Selon une étude IFOP-SIGEIF, 80% des Franciliens intéressés par l’achat d’une voiture hybride au gaz naturel ou au biogaz, pour autant qu¹il y ait une offre suffisante de modèles et de stations-service [Le Figaro] ;

En visite à Brives-la-Gaillarde, François Hollande relance la LGV Poitiers-Limoges [Mobilicités].

Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

  • Les transports, premier chantier de la métropole Aix-Marseille-Provence

    Les élus de la métropole Aix-Marseille-Provence, créée en janvier 2016, voteront le 15 décembre prochain en faveur d’un agenda de la mobilité, chargé de régler les problèmes de congestion d’un vaste territoire où la voiture individuelle est reine. ...

  • Ambition d’universalité pour les « EcoQuartiers »

    Le label EcoQuartier se renouvelle en 2016 pour rallier davantage de collectivités et de projets. Avec un objectif de 500 labellisés pour les deux prochaines années, parviendra-t-il à garder son niveau d’exigence ? ...

  • Le BIM, un changement de paradigme pour les services

    Chacun sait désormais ce qu’est le BIM et ce qu’il peut apporter. Mais il nécessite de profonds changements dans les pratiques des services techniques, que ce soit au niveau de la conception, de la définition des travaux, du suivi des opérations ou encore de la ...

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

services

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP