En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X
Déposez votre CV Fournisseurs du secteur public

Logo Gazette.fr

 

Réagir

Gestion locale

Les entreprises publiques locales, actrices de la « nouvelle économie »

Publié le • Par • dans : Actu juridique, France

0

Commentaire

Réagir

Congrès des EPL Marseille 12 ocotobre 2016 © JMJ

Désormais, les territoires doivent travailler ensemble au service des citoyens, dans un contexte difficile. L’ancrage territorial des entreprises publiques locales (EPL) serait un atout de taille pour relancer l’investissement, tout en associant le citoyen. Un remède miracle dont la notice a été détaillée lors de la plénière organisée par la Fédération des EPL, à Marseille le 12 octobre.

 

« Tout bascule sous l’impulsion de la digitalisation…  mais cela va au-delà de l’Uberisation de l’économie. Nous devons nous habituer à un nouvel  environnement et de nouvelles attentes…être flexibles ! Les entreprises publiques locales (EPL) ont un rôle particulier à jouer. » Une affirmation de Philippe Waechter, Directeur de la recherche économique  de Natixis, que l’ensemble des intervenants à la plénière du Congrès des Entreprises publiques  locales (EPL) à Marseille le 12 octobre, ont soutenu. Une démonstration en trois actes.

La nouvelle économie 

Un investissement local en baisse, la crise économique et, au surplus, une réforme territoriale et des élections qui n’ont pas favorisé des prises de décisions rapides. Pour parfaire ce tableau plutôt sombre, Gabrielle Gauthier, directrice des investissements et du développement local de la Caisse des dépôts, ajoute qu’il manque parfois d’investisseurs privés prêts à prendre des risques. Parallèlement,  les citoyens exigent plus de transparence  et souhaitent être associés à la décision et être investis dans les projets locaux.

Les atouts de l’entreprise publique locale

Gabrielle Gauthier relève d’emblée les deux particularités des EPL, qui en constituent aussi des atouts pour répondre aux exigences de  cette  nouvelle économie : une obligation de résultat et un « affectio territorialisé ». Un atout important et particulièrement en phase avec le nouveau corpus de la réglementation des marchés publics, qui confère à la commande publique des missions sociales, environnementales et pousse, indirectement, à une forme de  redynamisation locale.

Par ailleurs, et au-delà du logement, les EPL sont à même de s’attaquer  à la revitalisation des centres villes et à  l’aménagement des polarités entre ville et territoires ruraux.

Enfin, en matière de données publiques , qui mieux qu’une entreprise publique locale peut devenir ce tiers de confiance pour la gestion des données : « concilier l’efficacité tout en restant garant du bon usage des données ».

L’économie mixte permet surtout aux citoyens et au territoire de reprendre la main dans un certain nombre d’actions, tient à souligner Jean-Marie Sermier, maire (LR) de Dole : « redonner des capacités d’actions locales ! »

Des pistes d’amélioration

Selon Jacques Chiron, président de la Fédération des EPl, « ce défi de l’association du citoyen doit être  particulièrement relevé : «  si en matière de logement, les SEM ont vite compris l’enjeu cette démarche, elle doit s’étendre à tous les secteurs. Il faut trouver des structures qui permettent aux CT d’investir autrement, mais avec les citoyens. »

Il faut aussi  réfléchir à la constitution de sorte d’agences au niveau des métropoles et des EPCI pour porter le capital des collectivités territoriales. Car cette nouvelle économie les pousse aussi à des choix d’investissement  plus serrés. Les filiales de ces agences pourraient générer des résultats réinvestis vers des projets nouveaux. Et « les élus qui présideront ces structures pourront  redonner du pouvoir  à leur territoires ».

Haut de page

0

Commentaire

Réagir
Publicité
Publicité

Télécharger
l'appli!

En savoir plus

Formations d’experts

0 Commentaire

Ajouter un commentaire
  1. Ajouter un commentaire

      Votre e-mail ne sera pas visible

    Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - 17, rue d'Uzès 75018 Paris cedex 02 ou en cliquant ici.