En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X
Déposez votre CV Fournisseurs du secteur public

Logo Gazette.fr

 

Réagir

Centre d'accueil pour les migrants

Migrants de Calais : les maires face aux inquiétudes des habitants et à l’urgence de la situation

Publié le • Par • dans : France

0

Commentaire

Réagir

migrants-immigration-UNE © Noborder Network / Flickr CC BY 2.0

Plusieurs manifestations anti et pro-migrants se sont encore déroulées ce week-end dans quatre communes de France, après une semaine émaillée d’incidents. Pris en tenaille entre les craintes de leurs habitants, les récupérations par le Front National et l’urgence de la demande des préfectures, certains maires dénoncent le manque de concertation, d’autres en appellent à la prise de responsabilité républicaine.

Pas moins de trois manifestations, réunissant dans leur ensemble un millier de personnes, se sont tenues samedi 7 octobre à Pierrefeu-du-Var, commune rurale de 6 000 habitants, censée accueillir 60 migrants syriens dans un centre d’accueil et d’orientation (CAO) : la première était organisée à l’initiative de la mairie, la deuxième par la Ligue des droits de l’homme et des partis de gauche pour soutenir l’accueil des migrants, la troisième par le Front national pour un « Var sans migrants ». Le conseil municipal avait voté quelques jours plus tôt, à l’unanimité, une motion de rejet du CAO sur proposition du maire, Patrick Martinelli (sans étiquette), déplorant le manque de concertation et évoquant « le risque de tensions graves ».

Cette commune est à l’image de confusion et les tensions dans lesquelles se déroule la répartition de migrants de Calais : des manifestations à Montpellier, à Forges-les-Bains (Essonne, 3 700 habitants), à Allex (Drôme, 2 500 habitants), des coups de feu tirés contre des bâtiments pointés pour accueillir des migrants à Saint-Hilaire-du Rosier et à Saint-Brévin-les-Pins, des réunions publiques houleuses auprès d’une population effrayée par les images montrées en boucle sur la misère des campements de Calais.

 Récupération politique par l’extrême droite

« Il y a une manipulation de l’information par des mouvements d’opinion identitaires ou d’extrême droite », regrette Jean-Claude Mas, secrétaire général de la Cimade. Pour appuyer son propos, il ...

CONTENU RÉSERVÉComment accéder à ce contenu ?

NON ABONNÉ ?

Nouvel utilisateur ? Créez votre compte

Offre pour l’ensemble des agents de votre collectivité, demandez un devis

Haut de page

0

Commentaire

Réagir
Publicité
Publicité

Télécharger
l'appli!

En savoir plus

Formations d’experts

Mots-clés

Thèmes abordés Citoyenneté et droits de l'hommeSocial

VOUS ÊTES ABONNÉ AU MAGAZINE LA GAZETTE DES COMMUNES

Où trouver mon numéro d’abonné ?

Le numéro d'abonné se trouve sur l'emballage plastique du magazine. Il s'agit de la série des 8 ou 9 premiers caractères du code présent au-dessus de l'adresse postale. Il peut comporter un / ou une lettre.

Dans les exemples ci-contre, les numéros d'abonné sont :
1/1234567 ou A1234567

J'ai jeté l'emballage du magazine. Comment retrouver mon numéro ?

Demandez votre numéro d'abonné auprès du service abonnement : 01 40 13 50 65

VOUS ÊTES ABONNÉ A LA GAZETTE OU AU CLUB PREMIUM

Où trouver mon numéro d’abonné ?

Votre numéro d’abonné vous a été envoyé par e-mail.
Il est composé d’un chiffre puis d’un slash (/) suivi d’une série de 7 chiffres
(exemple : 1/2345678)

Vous ne retrouvez pas votre numéro d’abonné ?

Demandez le auprès du service abonnement :
0 820 320 901 (Numéro Indigo : 0.12€TTC/min)