Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club RH

Nouvelle organisation territoriale

Les agents de Bourgogne-Franche-Comté se remuent les méninges pour repenser l’institution

Publié le 06/10/2016 • Par Monique Clemens • dans : Régions, Toute l'actu RH

carte
Fotolia Julien Eichinger
Les 1.000 agents de la nouvelle grande région ont découvert, jeudi 6 octobre, les travaux menés au sein des huit ateliers « Remue-Méninges » visant à redéfinir le rôle et l’organisation future de la collectivité. Un chantier indispensable, pour Valérie Chatel, DGS.

Arrivée comme directrice générale des services de la nouvelle grande région Bourgogne-Franche-Comté en avril, Valérie Chatel, fervente partisane d’une décentralisation adaptée aux territoires, s’est saisie du bouleversement venu de la fusion, et de ceux induits par la loi NOTRe pour tout reprendre à zéro. Un double contexte un peu compliqué, dans cette nouvelle région, par l’organisation en bi-site, avec 12 directions à Besançon (siège de l’hôtel de Région, 450 agents) et 16 à Dijon (capitale régionale, 550 agents).

« La loi NOTRe vise le changement dans la conduite de l’action publique et donne de nouveaux rôles aux régions, avec de nouvelles compétences mais aussi l’animation de l’action publique et la rédaction de schémas. Quant à la fusion, la question de l’organigramme, l’aspect apparent, était à régler d’urgence. Mais en réalité, le changement attendu est plus profond, et les deux chantiers étaient à mener de front. Dès mon arrivée, j’ai évoqué la nécessité d’un diagnostic commun de nos ressources et la nécessité de construire un projet. Et j’ai lancé différents thèmes de réflexions. »

200 agents mobilisés

C’est ainsi que, parallèlement à la refonte de l’organigramme, sont nés les ateliers Remue-Méninges. Leur but ? Faire émerger des thématiques, avec la possibilité, pour ...

Article réservé aux abonnés gazette
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

S'abonner Déjà abonné ? connexion

Cet article est en relation avec les dossiers

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club RH

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Les agents de Bourgogne-Franche-Comté se remuent les méninges pour repenser l’institution

Votre e-mail ne sera pas publié

Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X