Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Ruralité

La ruralité veut sa place au débat de la présidentielle

Publié le 04/10/2016 • Par Pablo Aiquel • dans : France

Fotolia_53816795_M recadré ©_celeste_clochard_-_Fotolia_com
celeste clochard - Fotolia
L’Association nationale nouvelles ruralités a profité de ses rencontres d’automne pour annoncer qu’elle comptait interpeller les candidats à la présidentielle sur les problématiques des territoires ruraux. Leurs « universités ouvertes » leur ont permis de montrer que les ruraux ont des idées.

Un sénateur, un député, deux anciens présidents de département et un autre dont le mandat est en cours, ainsi que de nombreux élus locaux, agents de collectivité, directeurs ou chargés de mission dans le public et même quelques chef d’entreprise, composent le public qui écoute… deux citoyens engagés venus de villages de 1200 habitants. C’est comme ça chez les ruraux, ce n’est pas celui qui a la plus grosse expérience qui doit s’imposer au micro. Surtout quand il s’agit de montrer que l’innovation, que ce soit en matière de démocratie ou d’économie, est bel et bien possible en dehors de « grandes métropoles ».

Un « Yes we can ! » paysan

Les exemples n’ont pas été choisis au hasard. Isabelle Gardères, la présidente fondatrice de Combrailles durables,  une coopérative citoyenne de production ...

Article réservé aux abonnés Gazette
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

S'abonner Déjà abonné ? connexion

Thèmes abordés

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

La ruralité veut sa place au débat de la présidentielle

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X