En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X
Déposez votre CV Fournisseurs du secteur public

Logo Gazette.fr

 

Réagir

Innovation

L’Ubérisation des services publics : un risque, pas une fatalité

Publié le • Par • dans : France

0

Commentaire

Réagir

Trojanisches Pferd als Geschenk 1 © psdesign1 - Fotolia

Les huitièmes rencontres de la communication numérique se sont achevées mercredi 28 septembre sur une table ronde intitulée : « Quelle place pour les collectivités dans un monde uberisé ? ». Une question à laquelle les intervenants ont répondu en montrant que les territoires pouvaient se saisir de l'économie collaborative pour imaginer de nouveaux services publics.

« Quelle place pour les collectivités dans un monde uberisé ? » Tel était le thème de la dernière table ronde des huitièmes rencontres de la communication numérique, organisées par Cap’Com les 27 et 28 septembre à Issy-les-Moulineaux. Un sujet assez vague dont les différents intervenants se sont d’ailleurs détachés sur le plan sémantique, pour se concentrer sur l’économie collaborative.

Une démarche intéressante et symbolique dans la mesure où l’économie collaborative est justement opposée par certains spécialistes à l’« uberisation ». Elle fait donc actuellement l’objet d’un débat. « L’économie collaborative, c’est un concept médiatique, lance Damien Demailly, économiste et coordinateur du programme Nouvelles Prospérités à l’IDDRI. Personne n’est d’accord sur ce que l’on doit mettre derrière. C’est un fourre-tout. » D’Uber, accusé de concurrence déloyale et de la précarisation de l’emploi vis-à-vis des taxis à Koolicar, qui permet à un particulier de louer la voiture d’un autre individu pour une somme peu élevée, il y a en effet un monde.

« Les acteurs sont très divers. Certains sont uniquement là pour créer de la valeur économique. D’autres y ajoutent une visée sociale et/ou environnementale », ajoute Damien Demailly.

Pour les collectivités locales,cette distinction est primordiale.Et elle s’opère dès le premier contact. « Les acteurs de l’économie ...

CONTENU RÉSERVÉComment accéder à ce contenu ?

NON ABONNÉ ?

Nouvel utilisateur ? Créez votre compte

Offre pour l’ensemble des agents de votre collectivité, demandez un devis

Haut de page

0

Commentaire

Réagir
Publicité
Publicité

Télécharger
l'appli!

En savoir plus

Formations d’experts

Mots-clés

Thèmes abordés Innovation - recherche et développementNumériqueService public

VOUS ÊTES ABONNÉ AU MAGAZINE LA GAZETTE DES COMMUNES

Où trouver mon numéro d’abonné ?

Le numéro d'abonné se trouve sur l'emballage plastique du magazine. Il s'agit de la série des 8 ou 9 premiers caractères du code présent au-dessus de l'adresse postale. Il peut comporter un / ou une lettre.

Dans les exemples ci-contre, les numéros d'abonné sont :
1/1234567 ou A1234567

J'ai jeté l'emballage du magazine. Comment retrouver mon numéro ?

Demandez votre numéro d'abonné auprès du service abonnement : 01 40 13 50 65

VOUS ÊTES ABONNÉ A LA GAZETTE OU AU CLUB PREMIUM

Où trouver mon numéro d’abonné ?

Votre numéro d’abonné vous a été envoyé par e-mail.
Il est composé d’un chiffre puis d’un slash (/) suivi d’une série de 7 chiffres
(exemple : 1/2345678)

Vous ne retrouvez pas votre numéro d’abonné ?

Demandez le auprès du service abonnement :
0 820 320 901 (Numéro Indigo : 0.12€TTC/min)