En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X
Déposez votre CV Fournisseurs du secteur public

Logo Gazette.fr

 

Réagir

Changement climatique

Décentraliser, c’est aussi abattre du CO2

Publié le • Par • dans : France

0

Commentaire

Réagir

climate_chance - nantes-saintnazaire.fr © nantes-saintnazaire.fr

Les acteurs non étatiques rassemblés lors du sommet Climat Chance à Nantes, ont adopté une "Déclaration" le 28 septembre qui plaide pour un renforcement de l'action territoriale.

 

La « déclaration de Nantes », adoptée par les acteurs non-étatiques à l’issue du sommet Climate Chance le 28 septembre 2016, appelle au « renforcement de l’action territoriale, dont nous connaissons l’efficacité », et au service de laquelle doivent être déployés « des moyens d’actions accrus ».

Pour que soit mis en œuvre l’Accord de Paris, « le renforcement des capacités des acteurs locaux des pays en développement est une priorité », déclare Antoine Michon, sous-directeur du climat et de l’environnement au ministère des Affaires étrangères.

Autre priorité sur laquelle s’accordent les représentants des autorités locales, des entreprises, des syndicats, des associations : « l’accès aux énergies renouvelables pour toutes et tous », qui nécessitera transferts de compétences et financements.

Les acteurs non-étatiques plaident pour que les collectivités des pays en développement aient un accès direct au «  fonds vert », qui doit mobiliser 100 milliards de dollars par an à partir de 2020.

Combler le fossé

« Entre ce vers quoi on va en termes d’émissions carbonées et ce vers quoi on devrait aller, il y a un fossé. Dans lequel s’engouffre la société civile pour le combler en partie », salue le climatologue et glaciologue Jean Jouzel.

« Cette déclaration va dans le bon sens, apprécie Isabel Arenda, responsable de projet à la Convention cadre des nations unies sur les changements climatiques. Les acteurs non-étatiques sont plus que prêts à aller plus loin. » Et ainsi entraîner les Etats à relever leurs engagements de baisse d’émissions, qui seront révisés en 2018.

Agenda

Climate Chance se tiendra en 2017 au Maroc et en 2018 au Québec. Le festival Ecocity de Melbourne (Australie, 12-14 juillet 2017) inclura un « Climate Day ».

Haut de page

0

Commentaire

Réagir
Publicité
Publicité

Télécharger
l'appli!

En savoir plus

Formations d’experts

0 Commentaire

Ajouter un commentaire
  1. Ajouter un commentaire

      Votre e-mail ne sera pas visible

    Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - 17, rue d'Uzès 75018 Paris cedex 02 ou en cliquant ici.