Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Mixité sociale

Attribution des logements sociaux : développer l’ingénierie, condition sine qua non

Publié le 30/09/2016 • Par David Picot • dans : France

Rouages en métal
Fotolia
Afin de mettre en place leur politique d’attribution et de ne pas se laisser guider par leurs partenaires, bailleurs en tête, les intercos doivent développer leurs moyens d’ingénierie. Pas simple...

« C’est un travail très lourd, comme un mini-programme local de l’habitat à sortir sur les attributions », résume Michaël Mollet, directeur du service « habitat » au sein de la communauté d’agglomération (CA) du pays Voironnais (34 communes, 92600 hab., Isère). Avant d’ajouter : « Pour une intercommunalité qui, contrairement à nous, n’a pas d’habitudes de travail sur ce sujet, il est impossible d’intégrer à moyens constants la réforme en cours sur les politiques d’attribution des logements sociaux. »

Limoges métropole (19 communes, 206 800 hab.) tente justement d’opter pour une « montée en puissance progressive », souligne Paul Anglerand, DGA chargé de l’habitat. « Nous allons redéployer des missions et recruter un technicien chargé du suivi de la convention d’attribution et du travail sur les données. »

État peu compétent

Car les communautés ne peuvent en effet compter que sur elles-mêmes. Malgré la concertation menée par le ministère du Logement, « les services de l’Etat sont plutôt démunis sur ces sujets d’attribution », glisse Anne-Katrin Le Doeuff, directrice générale déléguée à Espacité. Avec la création du Club des acteurs de la réforme qui recense 47 EPCI membres et 5 en ...

Article réservé aux abonnés gazette

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

S'abonner Déjà abonné ? connexion

Cet article est en relation avec le dossier

Thèmes abordés

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Attribution des logements sociaux : développer l’ingénierie, condition sine qua non

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement