Pollution de l'air

Sur la rocade rennaise, on remet les gaz à 90 km/h

Par
Panneau_autoroutier_porte_d'Anjou

Wikimedia Commons

Après un an d’expérimentation de réduction des vitesses de circulation à 70 et à 90 km/h sur la rocade rennaise, la préfecture et les collectivités territoriales généralisent la réglementation à 90 km/h.

La préfecture et le département d’Ille-et-Vilaine, la ville et la métropole de Rennes (425 800 habitants, 43 communes) ont annoncé, le 26 septembre, la fin de l’expérimentation de réduction de 20 km/h de la vitesse de circulation autour de la rocade rennaise (31 km, 100 000 véhicules par jour sur le secteur le plus fréquenté). Cette expérimentation qui a duré un an, a donné des résultats positifs sur les tronçons Nord et Est où la vitesse est passée de 110 à 90 km/h mais n’a pas montré d’amélioration pour les parties Sud et Ouest où l’on passait de 90 à 70 km/h.

« Voies ...

Article réservé aux abonnés

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes
  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club Techni.Cités

Déjà abonné ? Identifiez-vous
+
Mot de passe oublié ?
Article réservé aux abonnés

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes
  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, profitez de l’offre découverte 30 jours gratuits !

Offre découverte
Article réservé aux abonnés

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes
  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club Techni.Cités

ABONNEZ-VOUS
Commentaires

3  |  réagir

06/10/2016 02h19 - Gump

La question est surtout de savoir quel est l’approche utilisée : technique ou comportementale?
Si on opte pour une approche technique alors l’objectif est de favoriser l’écoulement, de favoriser la capacité de la voierie et d’éviter tout ralentissement.
Si on opte pour une vision comportementale alors l’enjeu est de favoriser le report sur des modes de déplacements alternatifs à la VP notamment en décourageant l’usage de la voiture (perte de temps dans les encombrements,…)
Un même objectif (réduction de la pollution atmosphérique et des émissions de GES) peut donc conduire à 2 solutions diamétralement opposées. Or, à l’heure actuelle, seule la vision technologique est mise en avant.

Signaler un abus
04/10/2016 08h50 - Essevaz-Roulet

Curieux. Commentaire daté du 29 septembre alors que le bulletin arrive ce 4 octobre.
Curieux. Ce commentaire apologique de la vitesse. Curieux de déléguer à la configuration la justification des zones 30 !

Signaler un abus
29/09/2016 11h52 - ssrw38

Enfin du bon sens ! Espérons que dans d’autres régions l’on saura également mesurer les vrais résultats de ce genre de décision inadaptée.
Je pense tout particulièrement aux zones 30. Dans bien des cas la configuration ne l’exige pas du tout et je ne vois pas en quoi retenir sa voiture ou rouler en 2ème donc avec un régime élevé va réduire la consommation, la pollution et le bruit. A suivre

Signaler un abus

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

services

Thèmes abordés

Retrouvez tous nos produits sur La plateforme de mise en relation entre professionnels de la commande publique et fournisseurs

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP