En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X

Club RH

1

Commentaire

Réagir

[Opinion] Management

Manager territorial, une fonction en perpétuelle évolution

Publié le • Par • dans : France, Opinions, Toute l'actu RH

1

Commentaire

Réagir

image-management-2 © Flickr cc Yoel Ben-Avraham

Etre manager aujourd’hui, c’est exercer un métier bien différent de celui du chef qui donnait des ordres à appliquer sans discussion possible. Le manager conduit une équipe dans un contexte politique qui change en permanence tant sur le plan organisationnel que réglementaire.

Jean-François Lemmet

Jean-François Lemmet, consultant-formateur

 

Etre manager aujourd’hui, c’est exercer un métier bien différent de celui du chef qui donnait des ordres à appliquer sans discussion possible. Le manager conduit une équipe dans un contexte politique qui change en permanence tant sur le plan organisationnel que réglementaire.

Différents contextes

L’évolution de sa mission s’explique notamment par :

  • le contexte démographique. La durée de la vie active a augmenté et la place des seniors devient plus importante. Ils attendent de nouvelles réponses sur le plan managérial, en particulier, sur leur évolution professionnelle. Par ailleurs, l’arrivée de la génération Y (née entre 1980 à 1996) bouscule les codes traditionnels avec une vision à court terme et de l’instantané liés à la culture du net et des réseaux sociaux. Exigeante, peu attachée à la structure, elle recherche du sens dans le travail. Quant à la génération Z, elle est décomplexée, mobile et accepte encore moins les contraintes. C’est un challenge pour le manager de faire travailler ensemble toutes les générations avec des comportements et des attentes différentes ;
  • le contexte organisationnel. Il se traduit par la recherche d’efficience compte tenu de contraintes budgétaires. La réorganisation territoriale, véritable chantier permanent, et la nécessité de mutualisation ont des impacts importants sur l’organisation des services. Le manager doit accompagner ses collaborateurs au plus près du changement. Bref, l’équipe attend beaucoup de lui ;
  • le contexte de l’innovation et de la décision politique. Il est important de répondre à l’évolution rapide du besoin des citoyens. Il y a une forte exigence de leur part cumulée à un souhait de transparence. Quant à la ligne politique fixée par les élus, elle doit être prise en compte dans le respect des règles de droit et des valeurs du service public. Ceci requiert du manager de savoir adapter sa posture.

Recherche de la cohésion

Ainsi, au-delà des missions traditionnelles, le manager doit prendre en compte de nouvelles dimensions. Tout d’abord, il lui incombe de faire réussir son équipe en mettant en place une dynamique organisée autour d’objectifs communs. L’édiction de règles pour définir le mode de fonctionnement et la recherche de la cohésion pour favoriser le bien-être au travail est indispensable.

Par ailleurs, il doit mettre les résultats au cœur de l’action en intégrant l’idée de performance. Celle-ci repose sur l’évaluation et permet de passer d’une logique de moyens à une logique de résultats.
Enfin, il a pour mission de mobiliser l’intelligence collective en fédérant tous les agents pour les faire progresser au niveau des compétences mais aussi du parcours professionnel individualisé.

Notion de service public

Si de nombreuses similitudes existent entre le manager au sein de la territoriale et celui du privé, le cadre statutaire et la notion de service public sont prégnants. Il sera jugé de plus en plus sur sa capacité à mettre la gestion des hommes au cœur de ses missions. Manager n’est pas facile mais, comme le disait Aristote, « plus une chose est difficile, plus elle exige d’art et de vertu ».

 

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Références

Jean-François Lemmet, coauteur avec Marie Agouzoul de l’ouvrage « Manager dans la fonction publique », éd. Gualino, mai 2016.

Haut de page

1

Commentaire

Réagir
Publicité
Publicité

Télécharger
l'appli!

En savoir plus

Formations d’experts

Mots-clés

Thèmes abordés Management fonction publique

1 Commentaire

Ajouter un commentaire
  1. 1. Pad 18/10/2016, 10h54

    Manager pratiquant le management collaboratif, j’adhère totalement au discours mais, DST dans deux collectivités, j’ai été confronté à des DGS qui avaient une toute autre opinion afin de se préserver de leur propre défaillance, au point que j’ai occupé mon dernier poste… six semaines, faisant trop d’ombre à un DGS despote qui voulait voir en moi un "chef". Premier couac lorsque j’ai réuni mon équipe pour me présenter et exposer ma façon de voir le travail en équipe. Sorti de cette triste expérience mais heureux d’avoir remporté l’adhésion d’une équipe dite « difficile », j’ai aussitôt mis en accroche de mon CV : « Souder pour mieux servir ». Ainsi, les collectivités qui n’adhèrent pas à cette dynamique n’ont pas besoin de me convoquer en entretien.

  1. Ajouter un commentaire

      Votre e-mail ne sera pas visible

    Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - 17, rue d'Uzès 75018 Paris cedex 02 ou en cliquant ici.