Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Fusion des régions

Occitanie, un patronyme qui n’en finit pas de diviser…

Publié le 26/09/2016 • Par Emilie Denètre • dans : Régions

pays_catalan
Capture d'écran Facebook "oui au catalan"
Depuis le 1er juillet, les treize nouvelles régions sont baptisées. Si dans la majorité des territoires, les patronymes - plus ou moins originaux - satisfont les habitants, ce n'est pas le cas dans l'ex-région Midi-Pyrénées - Languedoc-Roussillon où le choix d'Occitanie ne passe décidément pas chez tous ceux qui se revendiquent... Catalans.

« Pays catalan ». Le panneau fleurit désormais sur les abords des routes nationales d’Occitanie. Placé juste en dessous du nom de la commune aux entrées des villes et villages, il marque symboliquement une « rupture » chez ceux qui ne n’acceptent pas dans leur patronyme régional et qui entendent bien le faire savoir.

La fronde a démarré dès la mi-juillet, quelques jours à peine après l’officialisation des nouveaux noms choisis par les assemblées régionales. Le maire du Soler, François Calvet, décidait alors de planter les fameux panneaux sur sa commune. Une initiative qui a rapidement fait boule de neige, puisque ces dernières semaines plusieurs édiles lui ont emboîté le pas. Une vingtaine de villes et villages sont aujourd’hui concernés…

La grogne, bonne pour la pub ?

Une « grogne » qui est accompagnée par un mouvement politique, Convergence démocratique de Catalogne. Interrogé par France Bleu, le maire des Cluses, Alexandre Puignau, écarte toute instrumentalisation et parle plutôt d’un mouvement venu du peuple. 

Si certains ne voient dans ces manifestations d’humeur d’une partie des habitants d’Occitanie qu’un micro-phénomène, reste néanmoins que ces mécontentements font un peu tache.

Durant plusieurs semaines, toutes les régions ont tenté de trouver l’équation parfaite pour obtenir un consensus sur leur futur patronyme. Entre celles qui ont opté pour une consultation citoyenne « intégrale » et celles qui ont préféré mettre à contribution des experts (chercheurs, historiens, chefs d’entreprise, etc. ), le choix du nom des régions fusionnées est en effet essentiel, en termes de cohésion territorial bien sûr… mais plus prosaïquement aussi pour le marketing territorial.

D’ailleurs, pour le moment ce sont surtout les publicitaires qui se sont emparés de cette discorde.

Cet article est en relation avec le dossier

Régions

1 Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Occitanie, un patronyme qui n’en finit pas de diviser…

Votre e-mail ne sera pas publié

Aurélie

30/09/2016 11h10

Pour les mécontents du choix du nom de la nouvelle grande région, un référendum avait été mise en place mais au final peux de votants.
Alors je pense qu’il fallait mobiliser en amont les votants et maintenant il est difficilement légitime de se plaindre

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X