Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Loi CAP

[Exclusif] Yves Dauge au chevet des quartiers historiques des villes en déshérence

Publié le 20/09/2016 • Par Hélène Girard • dans : France

380 X 253 Yes Dauge par Claude Truong Ngoc CC BY SA 3
Claude Truong Ngoc CC BY SA 3.0
Dans le cadre de la loi "CAP", Matignon a confié à l’ancien sénateur-maire de Chinon une mission en faveur de l’aménagement des villes petites et moyennes. Son futur plan sera testé dans trois régions.

« Plan national en faveur des nouveaux espaces protégés ». C’est ainsi que devrait s’intituler le document qu’Yves Dauge, ancien sénateur-maire (PS) de Chinon (Indre-et-Loire) remettra aux environs du 24 septembre 2016 à Manuel Valls. Dans une lettre datée du 25 avril, le Premier ministre avait demandé à l’ancien élu, spécialiste du patrimoine et de l’urbanisme, d’élaborer un plan pour « éviter que les quartiers anciens (dans les « bourgs » et « villes moyennes ») ne soient laissés aux marges du développement économique. »

« Site patrimonial remarquable »

Pour Manuel Valls, ce qui était alors le projet de loi sur la liberté de création, l’architecture et le patrimoine – devenu depuis la loi du 7 juillet 2016 (dite loi « CAP »), devrait permettre de « repenser la politique de développement, d’aménagement et de revitalisation » des « bourgs » et « villes moyennes », qui « voient leur patrimoine bâti et leurs espaces publics se dégrader dans un contexte de faible dynamisme économique ».

L’appellation générique « site patrimonial remarquable », créée par la loi CAP constitue une opportunité pour mettre sur pied un « plan d’action pour une politique de développement des villes petites et ...

Article réservé aux abonnés gazette

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

S'abonner Déjà abonné ? connexion
Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

[Exclusif] Yves Dauge au chevet des quartiers historiques des villes en déshérence

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X