Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Métropoles

Orléans s’apprête à sauter dans le grand bain des métropoles

Publié le 16/09/2016 • Par Christine Berkovicius • dans : Régions

Orléans
Flickr CC by Mark Goebel
Présenté le 3 août, le projet de loi sur le statut de Paris et l’aménagement métropolitain devrait permettre à la capitale de la région Centre - Val-de-Loire d’accéder au statut tant espéré de métropole.

C’est l’un des grands sujets d’actualité qui devrait mobiliser les élus lors des débats de la 16conférence des villes, le 22 septembre à Paris : le cercle restreint des quinze métropoles françaises pourrait bientôt s’élargir, si les parlementaires votent le projet de loi relatif au « statut de Paris et à l’aménagement métropolitain » présenté début août en conseil des ministres.

A Orléans, ce texte était très attendu. Il prévoit en effet dans son chapitre IV qu’un établissement public de coopération intercommunale (EPCI) peut devenir métropole dès lors qu’il est situé dans une agglomération de plus de 400 000 habitants ou dans une zone d’emploi de plus 400 000 habitants incluant un chef-lieu de région. Or c’est exactement le cas de la ville d’Orléans, seule capitale de région, avec Dijon, à ne pas figurer, pour l’instant, sur la liste des métropoles.

Nouvelle gouvernance

Sans attendre le vote de la loi, la communauté d’agglomération (22 communes, 273 900 hab.) a annoncé un calendrier serré pour engager sa mutation, à commencer par sa transformation en communauté urbaine.

Le député maire (LR) Olivier Carré, qui devrait assumer la présidence du nouvel EPCI, compte boucler le processus d’ici à la fin de l’année, afin d’engranger 5 millions de dotation supplémentaire en 2017.

Pour franchir le pas dans les délais, il va falloir mettre les bouchées doubles. « Orléans fait partie des quelques villes de plus de 100 000 habitants à ne pas être déjà en communauté urbaine, faute de ...

Article réservé aux abonnés gazette

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

S'abonner Déjà abonné ? connexion

Cet article est en relation avec le dossier

Thèmes abordés

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Orléans s’apprête à sauter dans le grand bain des métropoles

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement