Immobilier

Rationalisation en vue pour le patrimoine de la SNCF

| Mis à jour le 14/09/2016
Par • Club : Club Techni.Cités

Benoît Quignon, le directeur général de SNCF immobilier, a présenté un premier bilan de la filiale créée il y a un an et demi. Le DG a comme feuille de route l'optimisation du patrimoine de la SNCF, c'est-à-dire un recyclage des délaissés et friches de la SNCF, et le développement de projets d'aménagement avec les villes.

Créée fin 2014, SNCF immobilier regroupe sous une même bannière les actifs de RFF et de la SNCF. Objectif : mieux gérer le patrimoine immobilier, aménager et valoriser les biens fonciers et immobiliers non utiles au système ferroviaire – 3000 hectares sont aujourd’hui valorisables sur 20 000 hectares d’emprise foncière, sur lesquels on décompte 26 000 bâtiments.
Les élus locaux ont longtemps dénoncé les discussions interminables avec les équipes SNCF pour les cessions de tel délaissé de voirie, ou entrepôt en friche. La création de SNCF immobilier doit donc en principe leur faciliter la vie.

« Notre objectif premier est d’optimiser la gestion de notre patrimoine : elle nous coûte 950 millions par an. On peut réduire les surfaces utilisées, gérer au mieux les m2 utilisés. Nous voulons diminuer ce coût de 22% d’ici à 10 ans, a expliqué Benoît Quignon, le directeur général de SNCF Immobilier, ex DGS de Lyon Métropole, lors de la présentation le 13 septembre d’un premier bilan de SNCF Immobilier. Nous avons besoin par ailleurs de liquidités pour réinvestir. Nous allons céder des biens, de façon proactive, en allant voir les collectivités locales, les aménageurs, les promoteurs, avec des ...

Article réservé aux abonnés

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes
  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club Techni.Cités

Déjà abonné ? Identifiez-vous
+
Mot de passe oublié ?
Article réservé aux abonnés

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes
  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, profitez de l’offre découverte 30 jours gratuits !

Offre découverte
Article réservé aux abonnés

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes
  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club Techni.Cités

ABONNEZ-VOUS
Commentaires

1  |  réagir

14/09/2016 10h10 - ratonus

Les prix proposés par SNCF Immobilier ne sont pas toujours inférieurs aux prix du marché. Pour des « petits » biens situés en zone rurale, le prix est sans doute trop élevé, ce qui ne permet pas une vente rapide et contribue à la dégradation du patrimoine trop longtemps inutilisé.

Signaler un abus

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

  • Le Sénat propose des mesures spécifiques pour l’Outre-mer

    Mieux prévenir et gérer l'état d'urgence lors de catastrophes naturelles dans les territoires français ultramarins, c'est l'objet d’un rapport sénatorial. Conforter la recherche scientifique, accélérer la mise à jour des PPRN, mobiliser le fonds Barnier ...

  • Transports – Climat – Pollution de l’air – Déchets

    Retrouvez l'essentiel de l'actualité du 7 au 13 août 2018 sur les thématiques qui concernent les ingénieurs et les techniciens des collectivités territoriales : environnement, déchets, transports... ...

  • Économie circulaire : les collectivités ne suivent plus

    Alors qu’un nouveau projet de loi de finances se profile à la rentrée, les associations de collectivités écrivent au Premier ministre et s’opposent à l’augmentation annoncée de la TGAP si elle ne fait l’objet d’aucune compensation. ...

  • Plan autoroutier : l’analyse critique de l’Arafer

    Annoncé sous la mandature de François Hollande, le plan d’investissement autoroutier a finalement été entériné fin juillet pour un montant de 700 millions d’euros. Thomas Pertuiset, directeur du transport routier de voyageurs et des autoroutes à l’Arafer ...

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

services

Thèmes abordés

Retrouvez tous nos produits sur La plateforme de mise en relation entre professionnels de la commande publique et fournisseurs

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X