Cadre de vie

Commerçants et habitants verdissent leur centre-ville à Angers

Par
Angers, Maine-et-Loire

Angers, Maine-et-Loire

x-default

Le cœur de ville d'Angers se pare d’arbres et de fleurs, d’origine majoritairement locale, avec l’appui du grand public. Une végétalisation qui va s'étaler jusqu'à 2020.

Mise en service en 2011, la ligne de tramway d’Angers avait introduit de nombreux espaces minéraux (16 500 tonnes de granit au total). La « capitale du végétal » s’attache aujourd’hui à remettre des couleurs en centre-ville, en s’appuyant sur le dynamisme de la filière horticole (305 entreprises en Maine-et-Loire).

Végétalisation du cœur de ville

Sur la promenade du Bout-du-Monde, les travaux se sont achevés en mai. En longeant le château, « plus on avance, plus le minéral recule et des herbes poussent entre les pavés », se réjouit Isabelle Le Manio, adjointe chargée des espaces verts. Un prélude à la végétalisation du cœur de ville (320 hectares), prévue d’ici à 2020 et budgétée 5 millions d’euros.

L’année prochaine s’achèvera la réhabilitation de l’avenue Jeanne-d’Arc, l’une des plus longues et anciennes de France. Un double alignement de sophoras du Japon remplacera les platanes centenaires et malades, et se complétera de prairies et de placettes. Le long de la Maine, la trame verte et bleue sera renforcée.

A l’ère de la végétalisation des villes, le PLU revoit sa copie

La part belle à l’hortensia

Ces opérations font la part belle ...

Article réservé aux abonnés

Contenu réservé aux abonnés

  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club Techni.Cités

Déjà abonné ? Identifiez-vous
+
Mot de passe oublié ?
Article réservé aux abonnés

Contenu réservé aux abonnés

  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, profitez de l’offre découverte 30 jours gratuits !

Offre découverte
Article réservé aux abonnés

Contenu réservé aux abonnés

  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club Techni.Cités

ABONNEZ-VOUS
Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

  • Conversion des « Intercités » en TER : la pompe s’amorce du côté des régions

    Après la Normandie en avril, Grand Est et Bourgogne-Franche-Comté il y a dix jours, c'est au tour de Nouvelle Aquitaine d'accepter de prendre sous son aile des lignes de « Trains d'équilibre du territoire » (TET) pour en faire des TER. La feuille de route de ...

  • L’Essonne met le tri sur la place publique

    Le syndicat intercommunal pour le recyclage et l'énergie par les déchets et les ordures ménagères (Siredom), qui regroupe 140 communes d'Essonne (818000 hab.), déploie des plateformes de proximité, à l’esthétique et aux services soignés, qui collectent les ...

  • Dix conseils pour… donner un coup de jeune à la collecte

    Conversion à la tarification incitative ou au tri à la source des biodéchets, fin de contrat de délégation ou nécessité d’harmoniser un service impacté par la réforme territoriale, les occasions ne manquent pas pour revoir son dispositif de ramassage de ...

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

services

Thèmes abordés

Retrouvez tous nos produits sur La plateforme de mise en relation entre professionnels de la commande publique et fournisseurs

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP