En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X

Club RH

 

Réagir

Réforme du travail social : nouvel appel à la grève lancé par l’intersyndicale

Publié le • Mis à jour le • Par • dans : France, Toute l'actu RH

0

Commentaire

Réagir

Manifestation greve © Wikimedia Romanceor CC by sa

L’intersyndicale des Etats généraux alternatifs du travail social  appelle à une grève nationale le jeudi 8 septembre.

 

L’intersyndicale des « Etats généraux alternatifs du travail social » (Egats), qui réunit la CGT, SUD, la FSU,  la Fédération autonome de la fonction publique (FAFP),  le syndicat étudiant Unef et les collectifs Avenir Educ et Travail social debout !, appelle à la grève, jeudi 8 septembre, l’ensemble des acteurs du travail social exerçant dans le public et dans le privé.

A Paris, un rassemblement régional est prévu le matin devant la Direction générale de la cohésion sociale, le cortège devant se rendre ensuite au ministère des affaires sociales et de la santé pour remettre les premières signatures d’une pétition lancée cet été par l’Egats « pour la défense de nos métiers et diplômes, pour l’avenir du travail social ». Le cahier revendicatif est très fourni. Les auteurs et les signataires demandent, entre autres :

  • L’abandon du projet de réingénierie de l’ensemble des métiers du social ;
  • La revalorisation statutaire et salariale pour l’ensemble des diplômes ;
  • La reconnaissance immédiate au niveau licence des diplômes d’État validés par 3 années de formation ;
  • Le reclassement en catégorie A-type des assistants sociaux, éducateurs spécialisés, éducateurs de jeunes enfants et conseillers en économie sociale et familiale ainsi que la traduction dans les conventions collectives pour le privé ;
  • Un véritable déroulement de carrière en catégorie A pour les conseillers sociaux éducatifs (conseillers territoriaux socio-éducatifs, catégorie A).

L’arme au pied

Quelle sera la mobilisation pour cette journée ? Pour Alain Dru, responsable CGT, « l’été n’a pas calmé les professionnels qui restent très remontés, et on sent aussi que cela bouge maintenant du côté des établissements de formation : les discussions sur les nouveaux programmes vont bientôt s’ouvrir et on va très vite entrer dans le vif du sujet, puisqu’ils seront applicables à la rentrée 2017. Les étudiants en cours de formation s’inquiètent. La réforme est conduite à marche forcée. Le gouvernement veut imprimer sa marque sur le social avant son départ… »

Mais les travailleurs sociaux vont sans doute rester l’arme au pied : les batailles à mener risquent d’être locales, quand seront connues les coupes budgétaires des départements. Après la prévention spécialisée, déjà dans l’œil du cyclone, d’autres secteurs du travail social se demandent : à qui le tour ?

 

176 766 agents travaillent dans le social

Selon les données 2016 de la Direction générale des collectivités locales (DGCL) , la filière sociale rassemble  176 766 agents sur un total de 1.832.222, soit 9,6 % des effectifs de la fonction  publique territoriale (FPT).

Les cadres d’emplois de la FPT  sont  :

  • les conseillers territoriaux socio-éducatifs (catégorie A, cadre institué par le décret n° 2013-489 du 10 juin 2013 )
  • les assistants territoriaux socio-éducatifs (catégorie B)
  • les éducateurs territoriaux de jeunes enfants et intervenants familiaux (catégorie B)
  • les moniteurs éducateurs territoriaux (catégorie B)
  • les agents territoriaux spécialisés des école maternelles (catégorie C)
  • les agents sociaux territoriaux (catégorie C).

Haut de page

Cet article est en relation avec

0

Commentaire

Réagir
Publicité
Publicité

Télécharger
l'appli!

En savoir plus

Formations d’experts

0 Commentaire

Ajouter un commentaire
  1. Ajouter un commentaire

      Votre e-mail ne sera pas visible

    Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - 17, rue d'Uzès 75018 Paris cedex 02 ou en cliquant ici.